L’équipe de France s’impose après prolongation contre l’Italie en préparation

Crédit photo : Armand Lenoir/FFBB

Pour son deuxième match de préparation à l'EuroBasket, l'équipe de France masculine s'est imposée 77-78 face à l'Italie après prolongation et reste invaincue.

En déplacement à Bologne pour y défier l’Italie, les hommes de Vincent Collet ont bataillé jusque dans les derniers instants de la prolongation pour s’imposer 78-77 et empocher une deuxième victoire en préparation à moins de trois semaines de l’EuroBasket en Allemagne. Bousculée, la France a balbutié son basket mais a su se reprendre pour préserver l’essentiel sans y mettre la manière.

Comme face aux Pays-Bas, les Bleus ont eu un petit retard à l’allumage. Sans rythme et bousculés par l’agressivité des Italiens, ils ont subi, trop subi. Ils ont été trop insuffisants dans le premier quart-temps pour espérer déborder leurs adversaires du soir mais ont tout de même limité la casse en revenant dans la partie avant d’entamer le deuxième acte (19-13). Les tricolores sont ensuite rentrés dans leur rencontre et ont pu compter sur le bon apport d’Elie Okobo, qui a su répondre à Simone Fontecchio (11 points à la pause et 24 points à la fin de la rencontre) et réveiller une équipe de France qui semblait avoir laissé son intensité défensive au placard. Petit a petit retrouvé, les joueurs de Vincent Collet ont retrouvé du rythme pour passer un 8-0 avant de rentrer aux vestiaires à égalité (36-36).

La victoire au bout de la prolongation

Après la pause, l’équipe de France était plus sereine et a progressivement pris les commandes de la rencontre mais l’Italie ne faiblissait pas et collait les Bleus au score (49-47, 28′). Ce n’est finalement qu’en début de quatrième quart-temps que les tricolores ont semblé prendre l’ascendant (53-60, 33′) grâce notamment à l’activité de Vincent Poirier et Isaïa Cordinier. Mais un certain Danilo Gallinari en a décidé autrement et a permis aux Transalpins de recoller (58-60, 34′ puis 63-64, 37′) et d’emmener la France en prolongation en égalisant grâce à un panier primé alors que quelques secondes avant Rudy Gobert arrachait le cercle pour donner 3 points d’avance aux Bleus (66-69 puis 69-69, 40′).

En prolongation, les joueurs de Vincent Collet sont restés sur le même rythme en ont fait la course en tête avant de se faire rattraper une nouvelle fois, la faute aux nombreux lancers francs ratés dans le final (22/35 au total). Mais Nico Mannion n’a pas su convertir les deux dernières possessions qui auraient pour donner la victoire à l’Italie. Ainsi, les Bleus se sont imposés sur le fil (77-78). Les deux sélections se retrouveront à Montpellier mardi prochain, avant de défier la Belgique deux jours plus tard.

Cliquez-ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

Les bons points pour Poirier, Okobo et Cordinier

Parmi les joueurs de l’équipe de France, trois sont sortis du lot. Elie Okobo (11 points) et Isaïa Cordinier (7 points et 3 rebonds) ont apporté de l’énergie, du dynamisme ainsi que de la vitesse dans la rencontre tandis que Vincent Poirier (14 points et 13 rebonds pour 23 d’évaluation) a été le taulier dans la raquette ainsi qu’un point de fixation clé de l’équipe de France en attaque. Plus attendu que jamais depuis les forfaits d’Andrew Albicy et de Franck Ntilikina, Théo Maledon (3 points, 4 d’évaluation) a eu plus de difficulté des deux côtés du terrain. Ses choix audacieux en attaque n’ont pas été récompensés.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Théo Tetard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires