Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Les Mets se sabordent à Blois, Tyren Johnson renforce sa légende locale

Encore à +9 à quatre minutes de la fin, à +4 à moins de 20 secondes, les Metropolitans 92 se sont pourtant inclinés à Blois. Les hommes de Vincent Collet se sont sabordés dans le money-time et ont encaissé un dernier tir primé de la légende locale, Tyren Johnson, qui a cassé les chevilles de Victor Wembanyama.
Les Mets se sabordent à Blois, Tyren Johnson renforce sa légende locale
Crédit photo : Tuan Nguyen

Si l’engouement autour du phénomène Victor Wembanyama reste intact avec la vente des maillots du futur n°1 de la Draft au sein de la boutique du Jeu de Paume, le spectacle était aussi au rendez-vous sur le parquet. Dans un match complètement fou, l’ADA Blois a renversé la situation pour s’imposer à domicile (78-77).

Dans une salle de Blois pleine à craquer, les joueurs de Mickaël Hay tenaient tête aux Franciliens grâce à un excellent Amadou Sow (23 points et 7 rebonds). A l’image de leur match face à Pau, les Blésois s’appuyaient sur une réussite extérieure insolente (53% à 3- points) pour rester au contact des Metropolitans dans ces premières minutes (17-21, 10′). En manque de réussite en dehors de la raquette ce samedi après-midi, Victor Wembanyama (20 points à 7/17, 8 rebonds, 6 passes décisives et 2 contres pour 24 d’évaluation) était sevré de ballons dans la peinture. L’ADA Blois jouait crânement sa chance à domicile avec l’appui de son public et ne comptait qu’un point de retard à la pause (42-43, 20′).

Une dernière balle incompréhensible des Mets,
« une erreur de fou » selon Konaté

Blois revenait fort et infligeait un 6-0 d’entrée aux hommes de Vincent Collet, provoquant la colère du sélectionneur national (48-43, 22′). Dans le dur dans ce troisième quart temps, les Franciliens faisaient le dos rond et profitaient du très bon passage de Lahaou Konaté (12 points et 6 rebonds) pour repasser devant et obliger Mickaël Hay à stopper le jeu (54-56, 28′). Bousculée mais toujours devant, l’équipe francilienne comptait 3 points d’avance à dix minutes du terme (57-60, 30′). Comme Konaté dans le troisième quart temps, Steeve Ho You Fat (15 points et 7 rebonds) sortait de sa boîte au meilleur des moments, permettant aux siens de reprendre leurs distances (63-72, 36e minute).

Mais Blois ne renonçait jamais dans ce match de très haute intensité. A la faveur d’un 10-0, les Blésois reprenaient les commandes à une minute de la fin (73-72) avant que Victor Wembanyama ne permette à Boulogne-Levallois de repasser devant une nouvelle fois, à +4 à moins de 20 secondes du buzzer final. Mais Blois, à l’envie, à l’énergie, retournait la situation dans les derniers instants, une perte de balle incompréhensible du côté des Mets, un cross de la légende locale Tyren Johnson sur Victor Wembanyama suivi d’un trois points et Blois repartait avec la victoire (78-77). Un succès très important dans l’optique du maintien en fin de saison et surtout qui met la pression sur l’Elan Béarnais, condamné à l’emporter ce soir face à Fos-sur-Mer. Déjà un joueur iconique de l’histoire de l’Abeille  des Aydes, Tyren Johnson renforce dans son mythe à Blois avec l’une des plus belles pages de son histoire locale. La preuve, comme Kyle Foster la veille, qu’il ne faut pas forcément un grand match (7 points à 2/8) pour terminer en héros.

Les réactions (au micro de France 3) :

  • Lahaou Konaté (Metropolitans 92) : « C’est difficile de réagir à chaud mais on a fait trop d’erreurs. On les a laissés revenir avec trop de pertes de balle. La dernière, c’est une erreur de fou. On demande au coach de mettre DJ (Devante Jones) parce que c’est un meneur et au final, on perd la balle bêtement… On a merdé, c’est tout. Félicitations à Blois. »

 

  • Tyren Johnson (ADA Blois) : « Le dernier tir ? Il fallait tenter quelque chose. Je me suis reposé sur le travail que j’entreprends toute la semaine et ça a marché. Je sais que beaucoup de personnes sont inquiets à cause de notre classement. Moi, je sais juste qu’il faut que je me batte lors de chaque match. Il faut engranger le plus de victoires possible et apprendre de toutes les défaites. »

 

  • Thomas Cornely (ADA Blois) : « C’était un super match à jouer. Chaque victoire est importante. On voit que toutes les équipes se renforcent, même en bas. Il faut arrêter de regarder les résultats des autres, c’est à nous de gagner maintenant. C’est bien de se rassurer comme cela à domicile. »

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion