Limoges démarre par un duel face à Manresa, le favori du groupe F

Crédit photo : acb Photo / F. Rodriguez

Deux jours après avoir perdu à Pau, Limoges espère se servir de son entrée en lice en Ligue des Champions (BCL) pour enfin lancer sa saison. Pour son premier match européen, l'équipe de Massimo Cancellieri reçoit le finaliste de la saison passée, l'équipe espagnole de Manresa.

Deux jours après sa déroute à Pau, le Limoges CSP a l’occasion de se « remettre la tête à l’endroit« , comme le dit le directeur sportif Kevin Anstett dans Le Populaire du Centre, avec la réception de Manresa pour la première journée de Ligue des Champions (BCL).

Un axe Jerrick Harding – Justin Hamilton

Le Cercle Saint-Pierre commence sa saison européenne avec le favori d’un groupe F a priori très accessible. Car Manresa n’est autre que le finaliste 2022 de la compétition. Ceci dit, la formation catalane a perdu la plupart de ses cadres. Les bien connus Ismaël Bako (Virtus Bologne, EuroLeague), Chima Moneke (Sacramento Kings, NBA), Sylvain Francisco (Peristeri, BCL) ou encore Joe Thomasson (Zénith Saint-Pétersbourg, VTB League) et Rafa Martinez (retraite) sont partis. Pour les remplacer, Pedro Martinez a convaincu l’arrière Jerrick Harding, déjà auteur de 28 points dans la victoire des siens à Grenade samedi. Autrement, le shooteur italien Giordano Bortolani arrive de Milan sous la forme d’un prêt. A la mène, les Dani (Perez et Garcia) sont toujours là, de même que le jeune combo-guard sénégalais Brancou Badio qui avait terminé la saison dernière sur place. Autre prolongation non négligeable, celle de l’ailier argentin Juan Vaulet. Les changements sont plus importants dans le secteur intérieur qui sera articulé autour de Justin Hamilton, excellent avec Valence en 2015-2016 sous les ordres de Pedro Martinez, qui revient en Europe après cinq saisons en Chine. En rotation, Marcus Lee a eu du mal sur la présaison et un départ anticipé était même évoqué. Pour le moment, il est toujours dans l’équipe, d’autant plus que le secteur intérieur est touché par la blessure de Tyson Perez (signé après une saison blanche).

A domicile avec une autre énergie que dimanche, la victoire reste possible pour Limoges qui mettrait ainsi de bonnes chances de son côté dans la course à la qualification, alors que ses deux autres adversaires du premier tour, le VEF Riga et le Benfica Lisbonne, apparaissent moins solides sur le papier. « Une victoire serait un grand résultat qui pourrait nous permettre de créer une dynamique positive« , enchaîne Kevin Anstett, qui veut croire à un sursaut d’orgueil du groupe qu’il a monté cet été en compagnie du staff technique.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires