Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Michaël Lavaleur, vainqueur du Tournoi Inter-Pôles U15 : « On sait former des joueurs de grand talent »

U15 - Les "Potentiels" se sont imposés au Tournoi Inter-Pôles (TIP) U15 qui se déroulait du 8 au 12 mai dernier à Angers. Composée des meilleurs talents de l'hexagone susceptibles d'intéresser le Centre Fédéral ou l'équipe de France, cette sélection hybride a raflé son second titre consécutif après celui de 2023. L'occasion de faire le point sur un évènement majeur de la catégorie U15 et sur le niveau de cette génération avec son entraîneur, Michaël Lavaleur.
Michaël Lavaleur, vainqueur du Tournoi Inter-Pôles U15 : « On sait former des joueurs de grand talent »

Michaël Lavaleur et la sélection U15 des potentiels, vainqueurs du TIP 2024.

Crédit photo : FFBB

« Le TIP (Tournoi Inter-Pôles), c’est le meilleur niveau U15, devant le championnat U15 Elite ». Michaël Lavaleur, Directeur technique Régional (Nouvelle-Aquitaine) et coach de la sélection des « Potentiels » victorieuse, n’y va pas par quatre chemins pour traduire l’importance du Tournoi Inter-Pôles pour la catégorie U15. Une compétition qui réunit chaque année et sur quelques jours, les 7 meilleurs pôles régionaux de l’hexagone (en 2024: Sud, IDF, Pays de la Loire, GUYMARGUA, Centre Val de Loire, Occitanie, Normandie) ainsi qu’une sélection des meilleurs jeunes, « opérationnels ou potentiels », retenus parmi les Pôles n’ayant pas réussi à se qualifier pour ce tournoi final.

Un plateau relevé, donc, et un objectif très clair pour cet évènement majeur de la catégorie U15. « Le but du TIP, c’est de faire évoluer les gamins a leur meilleur niveau, et d’évaluer les joueurs susceptibles d’intégrer l’équipe de France U15. » L’occasion pour le sélectionneur de l’équipe de France U15 Stanislas Hacquard, dont Michaël Lavaleur est l’un des assistants, d’identifier les 20 joueurs qui seront réunis en stage courant juin dans l’optique du Tournoi de l’Amitié de Varèse, remporté en 2023 par les Bleus, et auquel la France participera du 3 au 8 juillet.

« Des gamins aux qualités extraordinaires »

Et si le TIP réunit le gratin de la catégorie U15, il donne au nouveau succès de Michaël Lavaleur à la tête des « Potentiels » encore plus de saveur. « La victoire elle fait plaisir, parce qu’on vit une aventure humaine avec ces jeunes pendant une semaine. Des gamins qui ont des qualités extraordinaires […]. La saveur de la victoire elle est dans l’aventure humaine. Arriver à créer un groupe et d’aller au bout c’est vraiment génial. » Avant d’ajouter. « Ce qu’on retient aussi, c’est le partage avec les collègues. »

Pourtant, derrière les ogres que sont traditionnellement les pôles « Sud », à la tête d’une « très belle génération cette année encore », et « Ile de France »,  les « Potentiels » ne partaient pas favoris de la compétition. « Contrairement à 2023, où on savait qu’on avait des joueurs au-dessus du lot sur le plan offensif, on ne s’attendait pas forcément à remporter le tournoi cette année. On était moins forts sur le papier, mais on a très vite vu que défensivement, certains avaient de très belles qualités. On a donc basé le projet sur la défense et le jeu rapide, qui ont fait la différence tout au long du tournoi. »

Nathan Soliman et Aaron Towo-Nansi, leaders de la génération U15

Une recette simple et efficace concoctée par celui qui occupe aussi le poste de Responsable du Pôle Espoirs de Mont de Marsan, qui en profitait pour livrer son analyse de la génération observée à Angers tout au long du tournoi. « Elle est moins fournie en nombre, mais il y a de la qualité, notamment sur le secteur intérieur. On est clairement dans la continuité de ce qu’on a produit les années précédentes. Que ce soit chez les garçons ou chez les filles, on a encore une belle génération. Qui fera le bonheur des équipes de France pour les années à venir. »

Interrogé sur la présence de talents générationnels parmi la catégorie U15 actuelle, l’ancien entraîneur du Stade Montois en Nationale 2 lâchait. « Nathan Soliman (2,01 m, 15 ans) (Pôle France) et Aaron Towo-Nansi (1,75 m, 15 ans) (Cholet Basket) mis à part et absents à Angers, je je ne crois pas en avoir vu sur cette compétition. » Avant d’ajouter. « Mais certains feront parler d’eux quand même. On les retrouvera dans des clubs de Pro B et de Betclic ELITE. »

Un constat rassurant pour l’avenir du basket français et l’occasion, aussi, pour Michaël Lavaleur, de souligner la « qualité du travail réalisé par la Fédération, les CTS et les pôles Espoirs » et de rappeler. « La vitrine c’est l’équipe de France A, mais sur les équipes de jeunes, filles ou garçons, on a de très bons résultats aussi. » Avant de conclure, d’un ton satisfait. « On montre qu’on sait former des joueurs de grand talent. »

Bref, la formation à la Française, symbolisée par l’éclosion de joueurs tels que Victor Wembanyama (2,23 m, 20 ans), Bilal Coulibaly (2,03 m, 19 ans)Zaccharie Risacher (2,05 m, 19 ans) ou Nolan Traore (1,91 m, 18 ans) chez les garçons, n’a visiblement pas fini de faire parler d’elle…

Le classement lors du TIP U15 2024 :

SELECTIONS FEMININES
1-ILE-DE-FRANCE
2-AURA
3-POTENTIELS
4-BRETAGNE
5-OCCITANIE
6-PAYS DE LA LOIRE
7-HAUTS DE FRANCE
8-GUYMARGUA

SELECTIONS MASCULINES
1-POTENTIELS
2-SUD
3-ILE DE-FRANCE
4-CENTRE VAL DE LOIRE
5-NORMANDIE
6-PAYS DE LA LOIRE
7-OCCITANIE
8-GUYMARGUA

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion