Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Monaco a « des enseignements à tirer » de la défaite contre l’Olympiakos, la satisfaction Jaiteh

EuroLeague - Battue par l'Olympiakos lors la dernière journée d'EuroLeague, Monaco a débuté son année 2024 par deux défaites à l'échelon européen. Désormais aux portes d'être exclu du top 10, le club de la Principauté s'est malgré tout satisfait d'avoir relevé la tête après la déconvenue face au Maccabi Tel-Aviv.
Monaco a « des enseignements à tirer » de la défaite contre l’Olympiakos, la satisfaction Jaiteh
Crédit photo : EuroLeague

Comme tout va vite en EuroLeague… Une mauvaise semaine à deux matchs d’EuroLeague et la densité européenne de la saison vous rattrape en un rien de temps. Après avoir terminé la phase aller de la compétition européenne dans le top 5, Monaco se retrouve désormais éjecté des six meilleures équipes (celles directement qualifiées pour les quarts de finale des playoffs) avec une 8e place (à égalité de bilan avec le 9e, le 10e et le 11e).

« Un match digne des play-offs »

Après la grosse déconvenue face au Maccabi Tel-Aviv, la Roca Team a cependant montré de bien meilleures choses chez l’Olympiakos. Mais ces deux défaites face à des concurrents direct font mal au bilan comptable. Cependant, l’entraîneur Sasa Obradovic a trouvé des points positifs de la dernière au Pirée. En Grèce, Monaco a été devant une large partie de la rencontre, alors même que Mike James (10 points) a réalisé son plus petit total de la saison.

« C’était très important de relever la tête et de combattre par rapport au match précédent face au Maccabi, soulignait l’entraîneur Sasa Obradovic en conférence de presse. Les joueurs ont livré une bonne prestation collective. C’était un match digne des play-offs, un gros combat. C’est une défaite oui, mais il y a des enseignements à tirer pour la suite de la compétition. »

Des leçons, comme le fait que Monaco peut faire plus que survivre dans une rencontre même quand son adresse extérieure n’est pas au rendez-vous (6/20 de réussite aux tirs à 3-points). Dans l’enfer du Pirée, l’ASM n’a également pas cédé à la pression des supporters grecs, ne perdant que quatre ballons sur toute la partie. L’entraîneur Sasa Obradovic a également vu que certains joueurs pouvaient lui rendre sa confiance, à l’image de Mam’ Jaiteh, auteur de son gros total de points depuis le début de la saison, toutes compétitions confondues (14 points à 7/9 aux tirs et 4 rebonds), après un automne difficile, perturbé par une blessure dès l’entame.

« C’est un défaite vraiment frustrante. On a été devant tout du long, on a bien abordé le match, on était bien dans l’intensité et la présence. Mais on a quelques absences. Face à une équipe comme ça, chez elle, on ne peut pas se permettre d’avoir ces trous-là. C’est vraiment très frustrant. Ma performance ? J’essaye de pouvoir aider un maximum, d’être prêt quand on fait appel à moi. Je vais continuer à le faire. Mais c’est la défaite qui prime ce soir. Faire ça quand on perd, c’est moins bien… »

Sans Élie Okobo, suspendu pour s’être accroché avec un coéquipier au Pirée, Monaco aura l’occasion de recoller au top 6 de l’EuroLeague dès la semaine prochaine. De nouvelles confrontations face à des concurrents directs attendent l’ASM : Baskonia le 9 janvier à Gaston-Médecin et au Panathinaïkos le 11 janvier.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
bobby
Un match digne des play-offs ?, qu'ils en profitent car ils risquent fortement de ne pas les voir ces play-offs. Obradovic, il a mis du temps à faire confiance à Jaiteh plutôt que de miser aveuglement sur le tournicoton lituanien complètement à côté de la plaque cette saison et sur Hall qui n'est plus que l'ombre de ce qu'il était la saison dernière.
Répondre
(0) J'aime