Monaco dompte l’Anadolu Efes Istanbul et crée la sensation

Crédit photo : Sébastien Grasset

Pour sa première en EuroLeague dans une salle Gaston-Médecin new look, l’AS Monaco n’a pas tremblé et s’est imposé au bout du suspense face au double champion en titre, l’Anadolu Efes Istanbul (95-92). Les hommes de Sasa Obradovic réalisent un premier gros coup cette saison.

Ambitions confirmées pour l’AS Monaco. Face à l’Anadolu Efes Istanbul, la Roca Team a réussi l’exploit de s’imposer après prolongation (95-92). Contre le double champion en titre, privé de Shane Larkin, les Monégasques sont allés chercher un succès de prestige qui leur permet d’enchaîner après leur entrée en matière réussie face à Bologne la semaine passée.

Si les Turcs ont lancé les hostilités en premier et ont fait la course en tête à l’issue du premier acte (12-20) en profitant de la maladresse monégasque, les Turcs ont été un peu moins rigoureux par la suite. Monaco s’est remis dans le droit chemin et a su combler son retard en infligeant un joli 24-15 à son adversaire du soir en profitant à son tour des lacunes défensives et des cinq pertes de balle consécutives commises en deux minutes de l’Anadolu. Tout juste assez pour prendre les commandes à la mi-temps (36-35).

Mike James envoie Monaco en prolongation

Adrien Moerman a été l’un des moteurs de la Roca Team face à son ancienne équipe. (Photo : Sébastien Grasset)

Au retour des vestiaires, les Monégasques ont creusé à leur tour un écart sous l’impulsion du trio composé d’Élie OkoboJaron Blossomgame et Adrien Moerman (55-48, 27’) mais l’Anadolu Efes a vite comblé celui-ci. Grâce à un superbe Rodrigue Beaubois – auteur de 7 points dans ce quart-temps et 10 au total -, les Turcs ont repris les commandes de la rencontre à l’entame du money-time (60-58).

En difficulté derrière l’arc, jusque-là, Monaco a remis un coup d’accélérateur en convertissant deux paniers primés consécutifs signés Alpha Diallo et Mike James. Pour l’Anadolu, Will Clyburn (27 points, 6 rebonds et 6 passes décisives pour 33 d’évaluation) répondait lui aussi mais Adrien Moerman (14 points dont 3/6 à trois-points et 4 rebonds pour 10 d’évaluation) prenait aussi la poudre avant qu’Amath M’Baye s’y mette à son tour pour repousser la Roca Team à deux longueurs (80-78). Finalement, à 28 secondes du buzzer, Mike James (19 points, 3 rebonds, 4 passes décisives et 4 interceptions pour 20 d’évaluation) s’est élevé et a réussi un improbable tir en déséquilibre pour arracher l’égalité et la prolongation (82-82).

La malédiction des lancers-francs a encore frappé Ergin Ataman

Vasilije Micic
Avec 20 points, Vasilije Micic a encore été le métronome en compagnie de Will Clyburn ce jeudi soir face à l’AS Monaco en l’absence de Shane Larkin. (Photo : Sébastien Grasset)

En prolongation, Monaco a été le premier à dégainer et n’a pas perdu la face. Mike James et Élie Okobo ont continué de porter les leurs tandis qu’Alpha Diallo (15 points, 9 rebonds, 7 passes décisives et 2 interceptions pour 25 d’évaluation) continuait d’être précieux tandis que Vasilije Micic continuait son festival derrière l’arc (88-88). Finalement, la Roca Team a repris les rênes de la rencontre et c’est à ce moment-là que le sort s’est acharné sur Ergin Ataman. 

Sur la ligne des lancers-francs, l’Anadolu a totalement craqué. Amath M’Baye (13 points et 6 rebonds) et Vasilije Micic (20 points, 6 rebonds, 8 passes décisives pour 21 d’évaluation) se sont liquéfiés et ont laissé les Monégasques filer tranquillement vers la victoire (95-90).

Monaco signe un énorme exploit en EuroLeague et débute sa saison européenne de la meilleure des manières et se place provisoirement en tête du classement.

Cliquez ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Théo Tetard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires