Nancy : Coacher ou redevenir directeur sportif, Sylvain Lautié « ne sait pas encore »

L’an passé, le SLUC Nancy s’était mis en quête d’un entraîneur pour remplacer François Peronnet. Mais aucun coach disponible et enclin à rejoindre le club lorrain n’avait fait l’unanimité auprès des dirigeants et du directeur sportif… Sylvain Lautié. Alors le président Aurélien Fortier a poussé ce dernier a reprendre le coaching. Et bien lui en a pris : après cinq saisons en Pro B, le club a retrouvé l’élite du basketball français vendredi soir, en terminant premier de la saison régulière. Cependant, Sylvain Lautié pourrait reprendre son rôle de directeur sportif – s’il n’est cette fois pas bénévole – et ainsi arrêter le coaching. Ce ne serait pas une première dans sa carrière, lui qui avait stoppé sa carrière d’entraîneur en 2008 sur une montée avec Besançon. Interrogé à ce sujet par L’Est Républicain, le Parisien assure que sa réflexion est en cours :

« Il y a une notion économique, pour moi, au niveau familial. À cette heure, il y a trois possibilités dans mon esprit : soit redevenir directeur sportif, mais avec un vrai salaire. Soit je reste coach, ce qui est juste un souci d’organisation familiale. Soit, je passe sur autre chose, comme repartir vers la formation, tout en travaillant dans les instances en tant que conseiller technique, par exemple… Cela dépend aussi de la manière dont le club peut digérer cette montée sur le plan financier. On ne va pas se presser. Sincèrement, je ne sais pas encore… »

Le club sera-t-il toujours par l’une de ses légendes – il avait remporté la Coupe Korac à sa tête en 2002 – en 2022-2023 ? Réponse d’ici quelques jours/semaines.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires