Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Nancy : Sylvain Lautié attend plus de Frank Mason

Arrivé mi-janvier à Nancy, le meneur Frank Mason est pour le moment assez décevant. Son entraîneur Sylvain Lautié souhaite qu'il puisse plus accélérer le jeu, comme espéré lors de son recrutement.
Nancy : Sylvain Lautié attend plus de Frank Mason
Crédit photo : Lilian Bordron

Si Nancy affiche le même bilan que Fos Provence et Nanterre, avec 8 victoire et 15 défaites, le SLUC est désormais relégable au point-average particulier. Vendredi soir, l’équipe de Sylvain Lautié a perdu pour la 15e fois cette saison en Betclic ELITE, sur le parquet des Metropolitans 92 (93-87).

Les ajustements au sein de l’effectif réalisés en début d’année 2023 n’ont pas tous portés leurs fruits. Signé mi-janvier pour remplacer un Kyle Vinales irrégulier, Frank Mason (1,82 m, 28 ans) fait pour le moment pas beaucoup mieux que ce dernier (10,5 points à 41,4 % de réussite aux tirs, 1,5 rebond et 4,8 passes pour 9,8 d’évaluation). Après six matches, l’ancien joueur NBA tourne à 9,3 points à 47,5% de réussite aux tirs (dont 27,3% à 3-points), 2,2 rebonds, 3,3 passes décisives et 1,2 balle perdue en 22 minutes. Des chiffres cependant à relativiser puisqu’ils comprennent son premier match à Monaco, lors duquel il n’avait joué que 7 minutes à cause d’une tendinite au genou.

Néanmoins, l’ancienne star des Kansas Jayhawks n’a conduit son équipe qu’à deux victoires. Alors certes les Lorrains ont joué quatre fois à l’extérieur mais les trois derniers matches du natif de Petersburg en Virginie sont insuffisants de l’aveu même de son entraîneur Sylvain Lautié. A son arrivée, le technicien parisien avait annoncé que Frank Mason allait mettre du rythme dans l’attaque nancéienne. A ce stade, ce n’est pas le cas.

« Nous avons été à deux à l’heure en première mi-temps, a analysé Sylvain Lautié dans L’Est Républicain après la défaite à Levallois. Nous avons fini par accélérer. Le problème, c’est que nous n’accélérons pas par les bonnes personnes. Les accélérations doivent venir de la traction arrière et la traction arrière ne pousse pas assez le ballon. On ne peut pas jouer à ce rythme-là en Europe. Il faut accélérer le jeu. Ce vendredi, ceux qui ont accéléré le jeu, ce sont Donte Grantham, Clément Frisch, Mérédis Houmounou… Il faut que le meneur de jeu donne une impulsion. Bon, il (Frank Mason) est en train d’apprendre. Et s’il faut qu’il s’assoie sur le banc de touche pour être bon, il commencera sur le banc de touche. Il faut parfois piquer les joueurs dans leur ego. »

Le message est passé. Mais en attendant de savoir si Frank Mason va démarrer sur le banc, Nancy a 15 jours pour préparer deux rencontres décisives dans la course au maintien, à Nanterre le 25 mars puis à Blois le 28. Car son match face à Dijon initialement disputé ce vendredi 17 mars se jouera finalement le 18 avril.

Nancy
Nancy
Suivre

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion