Orléans : L’hommage de Germain Castano à Thomas Drouot dans une lettre ouverte

Quelques heures après la nomination de Thomas Drouot au poste de coach de Tours Metropole Basket relegué en Nationale 1, Germain Castano, le coach d’Orléans n’a pas tardé pour rendre hommage à son assistant qu’il a cotoyé durant 5 ans sur le banc de l’Orléans Loiret Basket dans une lettre ouverte :

« Dans la vie de tous les jours comme dans une carrière professionnelle, il faut parfois un peu de chance pour réussir de belles choses, et le privilège d’une rencontre pour que le moment vécu ait une saveur plus particulière encore.

Un jour, quand le bout de mon parcours arrivera, je pourrai dire que j’ai eu la chance et le privilège de croiser la route de Thomas Drouot et de partager ensemble, cinq années extraordinaires et riches où l’humain aura toujours été le vice versa du professionnel….
Une fidélité et un respect pour l’institution rare, une éthique et une capacité de travail d’exception… Une valeur ajoutée au service du collectif qui aura toujours pesé sur la performance des joueurs, du staff… du club ! … Thomas aura été à l’OLB et sera toujours cela là où il servira. Totale passion et dévotion pour son sport : professionnalisme, rigueur, précision, état d’esprit, ADN et QI basket, engagement… parfois même jusqu’au coup de sang parce que pour lui tout a un sens ou un cap… qu’il faut maintenir ou corriger.
Cinq années à être la personne avec qui j’aurai partagé le plus de temps dans mon espace professionnel… nous aura forgé une sensibilité, une vision, une complicité et une complémentarité qui nous auront servi à nous enrichir l’un de l’autre. Avec le temps passant, quelles que furent les situations… un regard, un mot, un geste, une mimique : tout était devenu un code, une réponse ou un message d’instinct pour nous comprendre ou essayer de trouver une solution adaptée ensemble. Nous avons partagé des larmes de joie un 23 juin… et tant d’autres choses tous les autres jours à essayer de construire entre problèmes et espoirs. Je n’oublierai rien « Gros » … RIEN !
En cet instant où l’OLB est un peu orphelin du grand serviteur et de mon compagnon de route, je souhaite te dire un immense M.E.R.C.I. et un immense B.R.A.V.O. Je sais que là où tu commenceras cette nouvelle aventure pas très loin d’ici, quelques-unes de tes ondes seront encore présentes ici au palais des sports… et même à CO’Met dans quelques mois ! Je n’ai aucun doute que tu récolteras ce que je t’ai vu semer ici à mes côtés comme j’ai la certitude aussi de la hauteur de la barre que tu mets à celui qui te succédera… et qui en lisant ceci ne pourra être que motivé à prendre ton relais. Nul doute que tu te souviendras de temps en temps de deux ou trois petites choses que l’on s’est dites tant de fois, qui nous appartiennent à toi et à moi…. Et qui ne nous quitteront pas.
A toi, à Isa à Lila ton rayon de soleil arrivée lors d’un retour pressé tous les deux de Boulazac… Du fond du cœur je vous souhaite le strict meilleur !
Voilà… parfois dans la vie on pense des choses, parfois on les dit et parfois il faut les écrire… et parce qu’il faut le crier quand on a tant aimé ! … A l’un de ces jours Thomas ! « 

Germain Castano

L’OLB se retrouve orphelin de son assistant coach et se met en quête d’un remplaçant pour la prochaine saison en Pro B.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires