Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Paris échappe au mauvais tour de Blois et de son nouvel entraîneur David Morabito

Betclic ELITE - Paris, vainqueur de la Leaders Cup 2024, a failli se faire surprendre sur le terrain de Blois ce dimanche (88-92). Pour la première de son nouvel entraîneur David Morabito, l'ADA n'est pas passée loin d'un succès de prestige face au club de la capitale.
Paris échappe au mauvais tour de Blois et de son nouvel entraîneur David Morabito

Le secteur intérieur de Paris a souffert face à Blois, mais Bandja Sy a su inscrire un tir crucial.

Crédit photo : Tuan Nguyen

Le Paris Basketball, vainqueur de Blois ce dimanche (88-92), a pu confirmer son titre en Leaders Cup par une victoire de reprise. Pourtant, cette rencontre au Jeu de Paume a été tout sauf une partie de plaisir pour les Parisiens. Guidée par son secteur intérieur, bien aidé par les réussites des joueurs extérieurs, l’ADA n’est pas passée loin d’un très joli coup à domicile. Mais Paris a su inscrire des tirs importants en fin de match pour finalement parvenir à l’emporter.

Le collectif parisien commence bien 

Le club de la capitale a pourtant commencé sa partie sous les meilleurs auspices, avec neuf joueurs ayant participé à la marque rien que dans le premier quart-temps (20-28, 10′). Mais après cela, c’était autour du collectif blésois, nouvellement orchestré par David Morabito, de se mettre en ordre de match. D’abord, les shooteurs ont fait feu de tout bois (11/29 à 3-points) pour ramener Blois dans la partie en fin de 2e quart-temps (44-45, 20′). Une menace extérieure qui a permis aux intérieurs de vraiment prendre le dessus sur la raquette parisienne, véritable point faible cette saison. Et même si Paris a commencé la seconde période par un 8-0, Blois a répondu d’emblée par un 10-1 (55-54, 24′).

Un tir à 3-points inespéré et bienvenu de Justin Simon

Dans l’ultime période, la mobilité de Brice Dessert (8 points, 4 rebonds et 5 contres) et d’Armel Traoré (14 points, 8 rebonds et 1 contre) a continué à poser de gros soucis à Paris. L’ancien joueur de Boulogne-Levallois se trouvait même en capacité de marquer derrière la ligne à 3-points pour faire passer son équipe devant dans ce 4e quart-temps (73-72, 34′). Comme pour rendre ce pied de nez, c’est aussi un non spécialiste du tir extérieur qui va finalement donner un gros coup de pouce à Paris.

Justin Simon (16 points à 7/11 et 6 rebonds), qui n’avait jamais converti un tir à 3-points avec Paris cette saison (9 tentatives au total en Betclic ELITE et en EuroCup), a planté son 2e tir extérieur du match juste avant de rentrer dans la dernière minute de la partie (78-83, 38′). L’ancien joueur de Ludwigsbourg a été imité quelques secondes plus tard par le beaucoup plus fiable Bandja Sy (78-86, 39′). Même si Blois n’a pas abandonné et a tenté de faire déjouer Paris sur les remises en jeu, l’ADA n’a pas été en mesure de renverser la situation (88-92).

Cette défaite, couplée à la victoire de Gravelines-Dunkerque samedi, plonge Blois dans la zone de relégation (16e). Quant aux Parisiens, ils se déplaceront en cours de semaine prochaine chez le BCM justement dans le cadre d’un match en retard.

Cliquez ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
mick7142
Quelle belle équipe de guerrier l' ADA...Il y a toujours l'esprit Mickael Hay à Blois ; à chacun son avis sur ce sujet, mais en A ou en B, je le verrais bien coacher à Roanne avec quelques recrues du Loir et Cher...
Répondre
(0) J'aime
bb_41
depuis morabito au commandes les joueurs sont a l ecoute .il fait de bonne rotation aux poste necessaire .chaque temps morts pris directe le score suit derriere. il aime donner du jeu rapide ca que hay ne faisait pas. dommage que morabito a pas prix les commandes deux match avant. la contre paris la cohesion etait parfaite . meme mener devant jusqua 5 pions .voila defaite oui mais c est paris tout de meme
Répondre
(0) J'aime
the_viking
Match compliqué pour les parisiens qui s'en sortent après avoir bcp souffert. Justin Simon est leur facteur X ajd'hui. Ca leur permet de conforter leur place dans le top 4 et d'espérer mieux éventuellement.
Répondre
(1) J'aime