Quand les U18 du BLMA ratent une finale de Coupe de France pour une faute technique regrettable

Si le suspense n’a pas été de présent à Ronchin pour la demi-finale de la Coupe de France U18 féminine entre Mondeville et La Roche Vendée – victoire des Normandes 89 à 53 -, la donne a été bien différente dans l’autre demi-finale à Culoz, entre Lattes-Montpellier (BLMA) et l’ASVEL. Les mini-Gazelles de Damien Leroux pensaient s’être qualifiées pour la finale à Bercy, à tel point qu’elles sont entrées sur le terrain pour rejoindre leurs coéquipières.

En effet, après une tentative de tir à 3-points ratée par une de ses coéquipières, Stacy Chovina a pris le rebond dans la raquette et marqué à 2-points à 0,3 seconde de la fin pour Lyon. Ce qui ne suffisait pas pour égaliser (84-83). Si Damien Leroux a pris un temps-mort afin d’avancer la balle en zone avant, les Héraultaises ont effectué la remise en jeu. De quoi laisser penser que le match était terminé, ce qui explique qu’elle aient pénétré sur le parquet pour sauter dans les bras de leurs coéquipières.

Mais plutôt que de se dire que l’erreur venait de la table de marque, qui n’a pas annoncé le temps-mort dès le panier accordé, le duo arbitral a décidé d’infliger une faute technique au banc du BLMA pour envahissement du terrain avant la fin de rencontre. Carla Leite (32 points sur ce match) ne s’est pas faite prier pour égaliser à 84 partout et, bien lancée, les Lyonnaises ont arraché leur troisième finale de suite (94-89) face à Mondeville. Reste à savoir si l’USOM, dont le centre de formation n’est plus agréé, gagnera une troisième fois de suite.

L’action en question (à voir dans la vidéo ci-dessous) fait débat au sein du corps arbitral ; si la règle a été respectée, l’esprit devait-il prendre le dessus ?

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires