Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Saint-Quentin seul 6e : le tube de l’année en Betclic ÉLITE !

Betclic ÉLITE - Tombeur du Mans (81-64), Saint-Quentin ne cesse d'étonner. Le promu picard est désormais seul 6e de Betclic ÉLITE, auréolé de la meilleure défense du championnat.
Saint-Quentin seul 6e : le tube de l’année en Betclic ÉLITE !

Depuis 2020, le public de Saint-Quentin est à la fête !

Crédit photo : Julie Dumélié

Si vous n’aviez pas compris depuis le temps, peut-être qu’un match diffusé dans 150 pays sur l’application NBA a pu aider : il se passe quelque chose à Saint-Quentin. Il se passe vraiment quelque chose. Ces temps-ci, le SQBB a tout pour plaire : l’un des publics les plus chauds de France, un jeu chatoyant, des jeunes performants sur le terrain, un coach qui monte. Et des résultats : champion de France Pro B avec le 11e budget la saison dernière, invité surprise de la Leaders Cup, leader du reste de la meute actuellement en Betclic ÉLITE, seul 6e (12v-10d) derrière l’intouchable Top 5, avec des finances toujours aussi modestes : avec ses 3,66 millions d’euros de budget, Saint-Quentin reste moins bien loti que 4 écuries de Pro B, et évidemment de l’ensemble de ses concurrents à l’étage supérieur.

Meilleure défense de Betclic ÉLITE

Le pire étant presque que la saison du SQBB est loin d’être parfaite. Il y a trois semaines, les Axonais avaient pêché par orgueil, vaincus à domicile par les Metropolitans 92 et la dernière fulgurance française de Jordan Theodore. Ils sont peu dans ce cas-là cette saison. Mais ils sont peu, aussi, à avoir un bilan positif à l’extérieur (6v-5d). Ils sont peu, surtout, à avoir une telle défense. À vrai dire, il n’y a même personne d’autre. Avec seulement 73,3 points encaissés par match, l’équipe picarde est la plus imperméable du championnat. Et ce n’est pas cette sortie face au Mans, privé de son coach Elric Delord, qui viendra briser cette tendance (81-64).

Dans les airs et au sol, Mathis Dossou-Yovo a régné sur le match (photo : Grégory Portelette)

Chatouillés par le MSB à l’orée du sprint final (65-60, 33e minute), les hommes de Julien Mahé ont d’ailleurs su s’appuyer sur cette qualité fondamentale pour verrouiller leur 12e succès de la saison. Le promu a étouffé Le Mans, réduit à la portion congrue dans le money-time : un seul panier, l’œuvre de D’Shawn Schwartz à 3-points, lors des dernières 7 minutes et 24 secondes.« On stoppe leurs armes et nous, on arrive à convertir », notait William Pfister, exemplaire (17 d’évaluation), sur SKWEEK, aux côtés d’un Mathis Dossou-Yovo exceptionnel (22 points à 10/13 et 12 rebonds pour 32 d’évaluation en seulement 25 minutes). « À l’intérieur, on fait le boulot. »

« 6e, c’est top ! »

Avec une constante par rapport au déplacement dimanche dernier à Nancy : la domination sous les panneaux. 20 rebonds offensifs à Gentilly, 42 prises à 28 au total ce samedi. « Physiquement, ils étaient présents et on n’a pas réussi à répondre », regrettait Will Yeguete. Et aussi quelques éléments en forme de valeur ajoutée : en Lorraine, Nate Johnson avait arrosé de loin, auteur d’un abominable 1/11. Face au Mans, il s’est distingué avec un joli 4/8. De quoi changer le paysage… Et dans celui de la Betclic ÉLITE, Saint-Quentin est déjà implanté comme la surprise de la saison. En attendant mieux ? « 6e, c’est top », sourit William Pfister. Il est maintenant sûrement venu l’heure de se mettre à penser aux playoffs…

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
toto72
MSB: pas de fond de jeu en dehors des petits hommes qui driblent, zéro circulation de balle, que du 1 contre1, plus d'envie et pas d'intensité physique, la fin de saison va être très longue, surtout en prenant régulièrement des branlées. Un espoir peut-être : le maintien en Pro A. Mais ce n'est pas gagné, surtout sans fond de jeu.
Répondre
(0) J'aime
jamesnaysmith
J'espère que vous aurez un mot pour soutenir Emilie Gomis qui subit une persécution inouïe, de la part du fameux lobby qui n'existe pas. Ce que l'on fait subir à cette dame est une honte.
Répondre
(0) J'aime
the_viking
Chapeau Saint-Quentin. Dossou-yovo, Ajinca, Boucaud et les autres, c'est vraiment plaisant à regarder. C'est bien coache, solide en défense, cohérent en attaque donc logiquement ça tourne bien. Tout le contraire du Mans.
Répondre
(0) J'aime