Strasbourg rapatrie Amine Noua !

Sale temps pour les Français en Espagne ! Au même titre que Thomas Heurtel au Real Madrid, Amine Noua (2,03 m, 25 ans) s’est retrouvé écarté par Andorre pour « raisons techniques ». En conférence de presse vendredi, l’entraîneur David Eudal a indiqué que le Vénissian n’effectuerait aucun des deux prochains déplacements (ce dimanche à Malaga et mercredi à Gran Canaria) afin de rester en Principauté pour travailler individuellement. « Personne n’est indispensable et nous l’avons déjà prouvé », a réagi l’adjoint Paco Vazquez, alors qu’Andorre traverse une période de remous. « Cette décision repose sur beaucoup de facteurs et c’est pourquoi nous l’avons prise. »

Mais à la différence de son compatriote du Real Madrid, l’international français (9 sélections) disposait déjà d’une porte de sortie. Depuis la fin de semaine dernière, il était parvenu à un accord avec la SIG Strasbourg et l’officialisation est tombée ce lundi : Noua a rejoint les rangs du club alsacien jusqu’à la fin de la saison, sous la forme d’un prêt. Il retrouvera ainsi le club d’Andorre – qui vient d’annoncer l’arrivée d’un autre intérieur, T.J. Cline – en 2022-2023.

Touché par un « COVID long »

Soit indubitablement un retour en arrière, ou du moins un pas de côté, pour Amine Noua. Interrogé par Le Quotidien du Sport en novembre, il avait tenu ces propos. « Maintenant que je suis parti dans un autre pays, je compte rester le plus de temps possible à l’étranger. Je veux montrer que je peux être un joueur majeur dans une grosse équipe. » Forcément, la conjoncture des évènements prouve qu’il n’a pas su le faire. Un tout petit peu plus responsabilisé en EuroCup (19 minutes) qu’en Liga Endesa (17 minutes), il n’a pas réellement convaincu dans les deux compétitions, avec des moyennes de 6,4 points à 43% et 2,3 rebonds, malgré quelques flashs de haut-niveau (19 points à Séville pour sa première en Espagne ou 26 unités à Badalone en octobre). Mais depuis début décembre, perturbé notamment par les blessures et surtout un COVID long, il n’avait dépassé qu’à une reprise (sur neuf) la barre des 6 points en Liga Endesa.

« Nous sommes très heureux de pouvoir ajouter un joueur de ce niveau à notre équipe, a commenté son nouvel entraîneur Lassi Tuovi. L’un des éléments les plus importants est que nous signons un joueur qui connait le championnat, qui l’a déjà gagné et qui a l’expérience de ce que c’est de faire partie d’une équipe qui gagne. Je sais que ce n’est jamais simple pour un joueur de rejoindre une nouvelle équipe à ce moment de la saison, mais après mes discussions avec Amine je suis très optimiste sur le fait qu’il nous apporte ce dont nous avons besoin : de l’expérience, de la taille, du scoring, mais également la mentalité que nous devons avoir dans cette dernière ligne droite de la saison. Il a connu une saison difficile avec Andorre et notre travail est aussi de lui permettre de retrouver la confiance et son basket. Je suis très heureux de son arrivée dans le groupe et je suis confiant pour cette fin de saison ».

Enfant de l’ASVEL, triple champion de France avec Lyon-Villeurbanne, Amine Noua va ainsi découvrir un autre club français pour la première fois, lui qui avait été proche de s’engager avec l’AS Monaco il y a deux ans. Son expérience des sommets sera sûrement capitale dans la fin de la saison de la SIG, à commencer par la finale de la Coupe de France dans deux semaines contre l’Élan Béarnais. Un triplé personnel à Bercy (après 2019 et 2021) serait déjà une belle façon de commencer à oublier sa première expatriation ratée… Avant de tenter d’y revenir avec le plein de confiance.

Un groupe de 11 joueurs au retour de John Roberson

Avec Amine Noua dans ses rangs, et peut-être à terme le retour de John Roberson, la SIG disposera d’un riche effectif pour conclure la saison. En effet, alors que Jordan Howard est sous contrat jusqu’à la fin de saison, le staff pourra disposer d’un groupe de 11 joueurs, dans la mesure où Jaromir Bohacik ne devrait pas rejouer.

  • Poste 1 : Jordan Howard et John Roberson (?)
  • 1/2 : Jean-Baptiste Maille
  • 2/3 : DeAndre Lansdowne
  • 3/2 : Kam Taylor
  • 3 : Gaylor Curier
  • 4/3 : Matt Mitchell
  • 4 : Amine Noua
  • 4/5 : Léopold Cavalière
  • 5/4 : Yannis Morin et Ike Udanoh

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires