Une défaite mais la montée quand même pour Angers

Sept ans après avoir quitté la Pro B au terme d’une saison cauchemar (4 victoires en 34 matchs), du temps où son club s’appelait encore l’Angers BC 49, le basket angevin est de retour en LNB ! Vaincue au Havre (76-91), l’Étoile Angers Basket a profité du revers de Poitiers à Caen (67-74) pour remporter le championnat de Nationale 1 et composter son billet pour la Pro B.

Le triomphe de Sylvain Delorme

Une accession amplement méritée pour les hommes de Sylvain Delorme, dominateurs tout au long de la saison. Avant cette soirée aux Docks Océane, où un énorme Paul Carter s’est évertué à briser la fête (33 points, 11 rebonds et 6 passes décisives pour 44 d’évaluation), l’EAB restait sur une incroyable série de 16 victoires de rang ! Le triomphe, avant tout, de l’entraîneur rémois, couronné dès sa première saison sur la scène professionnelle, lui qui avait déjà survolé la concurrence avec le centre de formation de Cholet Basket pendant de longues années (double champion de France cadets, double champion de France espoirs et double vainqueur du Trophée du Futur). Lui-même passé par Angers au début de sa carrière de joueur (en 1997/98), Delorme a su dénicher quelques pépites (15,7 points à 45% et 5,3 passes décisives pour le méconnu meneur Akaemji Williams, débauché en Nationale 2 à Garonne) et insuffler un style atypique mais terriblement efficace à son groupe. Pendant toute la saison, l’équipe angevine a agressé ses adversaires, a défendu tout terrain, a excellé aux interceptions, aux rebonds offensifs et a fait dérailler plus d’un rival (35 balles perdues pour LyonSO par exemple).

une-defaite-mais-la-montee-quand-meme-pour-angers1649458260.jpeg
Sylvain Delorme, l’artisan d’une montée
(photo : Gérard Héloïse)

« C’est un soulagement ! »

Il restera l’amertume de valider cette montée un soir de défaite, grâce à un faux-pas de son concurrent direct, mais celle-ci se dissipera certainement très rapidement. À cet égard, face aux médias locaux, Sylvain Delorme n’arrivait pas à se réjouir ce vendredi soir, restant focalisé sur la déroute au Havre. Mais l’entraîneur rejoindra certainement rapidement l’état d’esprit de son président Thierry Boisseau, extatique au micro d’Ouest France. « C’est un soulagement. Je suis très heureux pour le travail effectué cette année. C’est un vrai plaisir. On va continuer à travailler, mais ce soir, c’est la fête ! » Il faut dire qu’au moment de la création de l’EAB en 2017, à l’époque de la NM2, celui-ci avait lancé un ultimatum de trois ans pour retrouver la Pro B. Le délai s’est un peu étiré mais c’est désormais chose faite.

Les champions de France NM1 2022 :

  • Akaemji Williams
  • Stephan Gauthier
  • Karim Gourari
  • Youri Morose
  • Rosaire Malonga
  • Mohamed Choua
  • Ywen Smock
  • Tim Eboh
  • Kevin Lavieille
  • Karl-David Nkounkou
  • Joackim Haddad
  • Sydney Hawmmond
  • Lucas Real
  • Robin Le Ster
  • Issa Fofana
  • Mohand Ammad
  • Sacha Teham Teham

une-defaite-mais-la-montee-quand-meme-pour-angers1649458263.jpeg
Les champions de France NM1 2022
(photo : Gérard Héloïse)

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires