Vainqueur de la belle au Havre, Saint-Quentin retrouve la Pro B deux ans après la relégation

Il y a un an, le STB Le Havre vivait une grosse désilusion sous les yeux de ses supporters en s’inclinant à domicile contre Quimper lors de la dernière journée du championnat de France de Pro B. Une défaite qui condamnait les Normands à la relégation en NM1. Bis repetita ce dimanche en fin d’après-midi avec cette défaite lors de la belle en finale des playoffs contre Saint-Quentin (57-58). Les hommes d’Hervé Coudray repartent donc pour un nouvel exercice en troisième division à la rentrée prochaine pendant que les Picards retrouvent la Pro B, deux ans après l’avoir quitté.

Stephan Gauthier manque le tir de la gagne

Dans un match accroché de bout en bout, aucune des deux équipes ne réussissait à creuser un écart significatif. Au maximum 5-6 points séparaient les formations pendant ces 40 minutes. Dans une enceinte des Docks Océane une nouvelle fois chauffée à blanc, le SQBB prenait un bon départ (8-13, 4e), grâce aux flèches de B.A. Walker et Yao-Delon à 3 points (3/3). S’en suit derrière un 9-0 des Havrais qui viraient en tête après 10 minutes (24-18). La défense prenait le pas sur l’attaque dans le 2e acte qui semblait presque irréel des deux côté du terrain (6-10, score final). Les hommes d’Hervé Coudray restaient notamment sept longues minutes sans inscrire le moindre point. Dans ces conditions, il était miraculeux de voir Saint-Thomas virer en tête à la pause (30-28, 20e).

La crispation gagne les locaux qui se retrouvent menés de cinq points (32-37, 23e) suite à deux paniers lointain de Benoit Gillet (18 points au final). Hervé Coudray faisait confiance à ses cadres (Mekdad, Uriz et Watt) et Saint-Thomas infligeait un 10-0 pour repasser en tête (44-41, 30e). Rapidement pénalisés avec 5 fautes collectives (34e), les Havrais concédaient un certain nombre de lancers francs que le SQBB convertissait (8/9). Les dernières minutes ne tournaient pas en faveur des Normands. Saumont écope d’une technique, Gillet, l’homme du match, plante à 8 mètres avec la faute (55-57, 38e). Mekdad converti 2 lancers-francs sur 3. À 4 secondes de la fin, Saint-Quentin est toujours devant (57-58). Mikel Uriz pénètre et ressort pour la balle pour Stephan Gauthier, seul… mais manque sa tentative ! 

Plongeant l’ensemble du STB (joueurs, supporters, staff) dans un grand désarroi. La montée, objectif initial, n’est pas pour cette année. Les 300 supporters picards envahissaient le parquet pendant ce temps pour fêter la montée. Saint-Quentin accompagne Souffelweyersheim en Pro B.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires