Vincent Collet : « On avait pourtant senti une hausse dans les efforts aux entraînements »

15 minutes et puis plus rien. La SIG Strasbourg a pris la foudre samedi à Dijon lors du match aller du quart de finale des playoffs de Jeep ELITE. Les Alsaciens ont vite compté 30 points de retard et fini à -32 (94-62). Une rouste sur laquelle est revenue l’entraîneur Vincent Collet sur le site Internet du club.

« Nous avons joué 15 minutes satisfaisantes, mais malheureusement sans adresse. C’est le seul regret que j’ai. On a alors joué juste, pris les bons tirs mais, au lieu d’avoir un peu d’avance, on est resté avec eux avec un seul panier à trois points sur 8 dans le premier quart. On s’est ensuite mis à chercher des solutions immédiates, perdant tout ce qu’on voulait faire offensivement et démontrant la fragilité de notre équipe. On avait pourtant senti une hausse dans les efforts dans les séances de la semaine, pour espérer tout autre chose. Nous avions systématiquement insisté en le martelant sur deux choses : pas de pertes de balles et pas de panique. Nous étions à 5 points à la 18 minutes, mais on n’a pas tenu… A nous de réagir lundi dans un autre contexte. En nous appuyant sur ce qu’on a fait au début, mais sans huit ou neuf paniers à trois points on ne peut battre Dijon. »

Le match retour aura lieu lundi soir au Rhénus.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires