Wes Clark au Limoges CSP pour démarrer la saison

Crédit photo : FIBA

Bryce Jones arrêté quatre semaines, le Limoges CSP a engagé le meneur de jeu Wes Clark pour lancer sa saison 2022-2023.

Victime d’une grosse béquille, Bryce Jones (1,83 m, 27 ans) est toujours bloqué à l’infirmerie. Le meneur de jeu en a pour encore quatre semaines d’arrêt. Avec sept matches prévus sur la période, le Limoges CSP a fait venir un autre poste 1, Wes Clark (1,84 m, 27 ans) pour lancer la saison.

Signé par Strasbourg à l’été 2020

Bryce Jones Limoges présaison
Bryce Jones avec Limoges à Bourg lors de la présaison (photo : Jacques Cormarèche)

Si ce dernier va découvrir le basketball français, il avait failli jouer en Betclic ÉLITE dès la saison 2020-2021, puisqu’il s’était engagé à la SIG Strasbourg. Cependant, sa visite médicale n’a pas été concluante et le club alsacien avait fait venir Brandon Jefferson. Wes Clark a passé la saison 2020-2021 partagée entre Chemnitz, club de première division allemande (9,7 points et 3,1 passes décisives en 17 minutes sur 9 matches), et Venise, en Italie (7,7 points à 42,2% de réussite aux tirs, 2 rebonds et 2,6 passes décisives en moins de 17 minutes sur 16 rencontres de Serie A). La saison passée, l’ancienne vedette de Buffalo (NCAA) – où il a côtoyé C.J. Massinburg et Jayson Graves – est restée en Italie, retournant à Brindisi (5,7 points à 38,3%, 2 rebonds et 1,9 passe décisive en 16 minutes sur 28 rencontres) où il avait entamé sa carrière professionnelle.

« Wes est un joueur qui correspond à l’esprit de notre équipe, a expliqué le directeur sportif Kevin Anstett. Il peut jouer sur les deux postes à l’arrière et a toujours été un physique et solide défenseur. Avec 7 matchs prévus en 4 semaines nous ne nous voyions pas nous passer de Bryce sans le remplacer car nous avons déjà des échéances importantes, surtout en BCL. Wes nous apportera aussi son vécu européen et s’intégrera plus facilement via son expérience. »

Si Strasbourg l’avait engagé en 2020, c’est parce que le natif de Détroit (Michigan) avait été l’auteur d’une grosse saison 2019-2020 à Cantu aux côtés du pivot de l’ASVEL Kevarrius Hayes, tournant à 14,6 points à 41,1% de réussite aux tirs (dont 33,3% à 3-points), 3,5 passes décisives et 3,7 rebonds en moins de 29 minutes sur 20 rencontres. L’année précédente, il était parti tout aussi fort (14,6 points de moyenne sur les 9 premières journées) pour sa saison rookie à Brindisi mais une blessure aux adducteurs lors de la 10e journée avait obligé le club à engager un nouveau meneur qui lui était ensuite passé devant dans la rotation. Une fois de retour sur pied, il a été moins utilisé et a fini la saison avec des moyennes de 9,3 points à 46,2%, 2,1 rebonds et 1,4 passe décisive en 18 minutes.

Après avoir fait le tour du championnat italien, Wes Clark va profiter de cette opportunité au Cercle Saint-Pierre pour se montrer sur un nouveau marché, le championnat de France.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires