Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Yannis Morin (Murcie) en finale de la Liga Endesa contre le Real Madrid !

Liga Endesa - Yannis Morin et Murcie se sont qualifiés en finale des playoffs de Liga Endesa en s'imposant 79-70 lors du match 5 à Malaga.
Yannis Morin (Murcie) en finale de la Liga Endesa contre le Real Madrid !

Yannis Morin et Murcie ont gagné à Malaga lors du match 5 des demi-finales.

Crédit photo : acb Photo / M. Pozo

Yannis Morin (2,08 m, 30 ans) va jouer la finale des playoffs de Liga Endesa. Après avoir perdu les matches 3 et 4 sur son terrain, Murcie est finalement parvenu à aller chercher la rencontre décisive sur le parquet de Malaga ce mercredi 5 juin. C’est la première fois de l’histoire que l’UCAM va participer aux finales, contre le grand Real Madrid.

Un parcours mémorable

La série entre UCAM Murcia et Unicaja a été marquée par une dynamique surprenante : cinq victoires à l’extérieur et aucune à domicile. Ce cinquième match, disputé dans le bouillant Martín Carpena, n’a pas dérogé à cette règle inattendue. Dès le début, l’Unicaja a pris les devants avec un départ fulgurant (10-0) grâce à Kendrick Perry et Kameron Taylor. Mais l’UCAM Murcie, loin de se laisser intimider, a su renverser la vapeur grâce à une défense acharnée et une attaque efficace.

Les héros du match

Deux joueurs se sont particulièrement illustrés lors de cette rencontre décisive : Troy Caupain et l’ancien Monégasque Dylan Ennis, qui ont chacun inscrit 19 points. Caupain, avec ses quatre tirs à 3-points réussis (4/6), a été un atout majeur, tandis qu’Ennis a montré un caractère exemplaire en marquant 12 de ses 19 points en seconde période.

La contribution française

Parmi les artisans de cette qualification historique, le Français Yannis Morin a également joué un rôle important. Bien que les statistiques individuelles de Morin aient été moindres (6 points à 3/4 aux tirs et 2 rebonds en 21 minutes), son apport tout au long de la saison a été crucial pour l’équipe. Sa présence défensive et sa capacité à sécuriser les rebonds ont souvent permis à UCAM Murcia de rester compétitif dans des moments critiques.

Une bataille acharnée

Le match a été une véritable montagne russe émotionnelle. Après avoir été mené de 11 points au début du deuxième quart-temps (25-14), l’UCAM Murcie a trouvé les ressources pour revenir dans le match. Un tir à 3-points de Troy Caupain à 2 minutes 37 de la fin de la première mi-temps a permis à l’équipe de prendre la tête pour la première fois (27-29). Malgré un contre coup d’Unicaja qui a mené à la mi-temps (32-31), le match est resté serré et indécis jusqu’au bout.

En deuxième mi-temps, Dylan Ennis et Troy Caupain ont continué leur festival offensif, tandis que la défense murcienne, solidifiée par des joueurs comme Yannis Morin, a su contenir les assauts adverses. Unicaja, bien que soutenu par un public fervent, a été perturbé par la nervosité, rendant plusieurs ballons précieux dans les moments cruciaux (14 au final).

Un final intense

Les dernières minutes du match ont été intenses. Avec un score de 70-73 à 2 minutes 30 de la fin, l’UCAM Murcie a su garder son sang-froid. Les tirs primés de Kameron Taylor et les efforts désespérés de Perry et Ejim n’ont pas suffi à inverser la tendance. Finalement, Murcie a scellé sa victoire avec une maîtrise impressionnante, célébrant cet exploit historique avec leurs fans ayant fait le déplacement (4h de route).

Une première finale historique

Cette qualification pour la finale de la Liga Endesa est un moment historique pour l’UCAM Murcie. L’équipe, dirigée avec brio par Sito Alonso, se prépare désormais à affronter le Real Madrid. Le premier match de la finale se déroulera ce samedi 8 juin à 20h30 sur le terrain des Madrilènes. Avec des joueurs clés comme Yannis Morin, Rodion Kurucs, Dustin Sleva, Troy Caupain et Dylan Ennis, l’UCAM Murcie espère continuer à écrire l’histoire en visant le titre suprême.

Cette épopée murcienne, faite de résilience et de performances collectives remarquables, restera gravée dans les annales du basket espagnol. Les fans peuvent rêver d’un exploit encore plus grand et d’une première couronne nationale. Quoi qu’il arrive, UCAM Murcia a déjà conquis le cœur de ses supporters et marqué un tournant décisif dans l’histoire du club. Les prochains jours seront cruciaux pour l’équipe, qui devra maintenir son niveau de jeu élevé pour rivaliser avec l’un des géants du basket européen, le Real Madrid.

Le défi à venir

Battu en finale des playoffs 2023 par Barcelone, le Real Madrid s’est qualifié en finale sans avoir perdu le moindre match de playoffs de Liga Endesa. Sans doute vexés d’avoir laissé échappé le titre en EuroLeague, les Madrilènes voudront aller chercher le titre de champion d’Espagne dans une série au meilleur des cinq manches.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
gai27
Quand on pense aux montagnes russes que Yannis Morin doit éprouver depuis quelques semaines, sur le plan émotionnel, passer d'une relégation avec Roanne à un potentiel titre de champion d'Espagne, il va prendre 10 ans d'âge d'un seul coup ! Et si jamais il décroche la timbale, il fera plus carrière en France... 😁
Répondre
(0) J'aime
samuel92
c'est top pour lui. Par contre, je ne vois personne le traiter de mercenaire. J'imagine juste un américain faisant ça ;-) Le 11 mai au soir, il jouait son dernier match avec Roanne, le lendemain on annonçait sa signature à Murcie donc on peut penser qu'il était en contact avec ce club au moins depuis quelques jours si ce n'est plus.
Répondre
(0) J'aime
sworn- Modifié
Super content pour Dustin Sleva qui a lancé sa carrière à Paris et a toujours été bon quand on lui a fait confiance, énorme courbe de progression. Quand on sait que le PB s'en est débarrassé l'année dernière dans la bouillie de Basket de Weaver... JC PRAT doit être fier de lui !
Répondre
(2) J'aime