48 heures après sa défaite à l’ASVEL, l’Elan Béarnais veut « évacuer la forte frustration » à Fos

Mercredi soir, l’Elan Béarnais s’est incliné 88-75 sur le parquet de l’ASVEL, perdant ainsi sa place de deuxième de Jeep ELITE au profit de l’AS Monaco. Une défaite frustrante car l’EBPLO n’est pas parvenu à s’exprimer dès lors que l’ASVEL a imposé son activité et son impact phyique en défense. Deux jours plus tard, ce vendredi soir, l’équipe doit enchaîner avec un match à Fos-sur-Mer. Si le manque de fraîcheur se fera peut-être sentir, les Béarnais ont néanmoins l’occasion de pouvoir vite rebondir. Idéal pour digérer le match de l’ASVEL, comme l’a reconnu l’entraîneur Laurent Vila au micro de France Bleu Béarn.

« Il y a déjà le fait d’avoir la forte frustration de l’ASVEL à évacuer, on n’a pas pu y développer notre jeu, certains joueurs n’ont pas pu briller… Donc je pense que c’est très bien qu’un match arrive très vite, ces joueurs-là vont vouloir montrer autre chose et c’est déjà un ressort. Ensuite il y a l’ambition que l’on a de gagner, de rester haut dans le classement… On est repassé 3e à égalité avec Monaco et Nanterre, et on a un peu plus de pression parce qu’on sait que le match de ce soir est à notre portée, qu’on ne doit pas le galvauder… On a envie de vite croquer dans ce match, même s’il manquera un peu d’énergie, l’enjeu de gagner ce match à notre portée doit faire en sorte de faire un très bon match. »

Premier non-relégable, Fos Provence de son côté est sous pression. Il faut engranger des victoires à domicile pour se sauver en Jeep ELITE.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires