Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Alexia Chery et l’ASVEL bien décidées à sortir Bourges pour retrouver Bercy, malgré les difficultés

Coupe de France - L'ASVEL Féminin se déplace Bourges en demi-finale de la Coupe de France samedi, deux semaines après une cruelle défaite subie sur le parquet des Tango en championnat. A l'image d'Alexia Chery, le club rhodanien croit en ses chances de rallier Bercy, en dépit d'un contexte toujours aussi compliqué.
Alexia Chery et l’ASVEL bien décidées à sortir Bourges pour retrouver Bercy, malgré les difficultés

Malgré les absences de plusieurs cadres, Alexia Chery (ASVEL), veut croire en ses chances face à Bourges en demi-finale de coupe de France.

Crédit photo : FIBA

Les semaines se suivent et se ressemblent pour l’ASVEL Féminin. Crucifiées dans le money time à Bourges le 25 février dernier au terme d’un match acharné, les coéquipières de Marine Johannes ont de nouveau perdu, dimanche à Mont-de-Marsan, face à Basket Landes (78-65). Un deuxième revers consécutif à 4 journées de la fin de la saison régulière de Ligue Féminine de Basket (LFB) venu sceller le sort des Rhodaniennes, qui termineront au mieux à la quatrième place du classement, derrière le trio de tête composé de Villeneuve d’Ascq, Bourges et Basket Landes.

Au-delà de la défaite, et alors que l’ASVEL enregistrait le retour de blessure de Julie Allemand après un mois d’absence, les joueuses de David Gautier ont dû composer sans Gabby Williams, rentrée précipitamment aux États-Unis suite au décès de son père, et avec la blessure au visage de Marine Johannes en cours de match et limitée à 23 minutes de jeu. Une poisse qui continue pour l’ASVEL, déjà privée de sa meneuse internationale Marine Fauthoux, blessée au dos lors du TQO de février, et une situation difficile à vivre pour l’intérieure Alexia Chery, interrogée par le Progrès. « C’est compliqué, on ne va pas se le cacher […]. Ce n’est pas une situation facile à vivre et simple à gérer. C’est frustrant de ne jamais être au complet, de se battre sans toutes nos armes sur ces gros matchs. »

« Deux objectifs à aller chercher »

Une frustration qui n’empêche pas l’internationale tricolore d’y croire alors que le club de Tony Parker vise toujours le doublé coupe-championnat cette saison. « Oui, c’est compliqué mais il faut qu’on arrive, malgré tout, à trouver la parade pour bien utiliser les armes que l’on a. On ne peut pas abandonner […]. C’est frustrant mais il nous reste deux objectifs à aller chercher… »

L’ASVEL a prouvé à Villeneuve d’Ascq lors de la 8ème journée (victoire 84-82) qu’elle savait voyager sur des terres hostiles, et compte bien créer la surprise samedi, comme l’explique Alexia Chery. « Depuis la demi-finale de la saison dernière en championnat, où on a su les impacter, on a moins peur, entre guillemets, de cette équipe. On essaye de ne pas se mettre de pression particulière par rapport au Prado […]. On sait sur quoi on devra être rigoureuses, appliquées […]. On connaît les caractéristiques de cette équipe. C’est à nous d’anticiper, de répondre en étant plus dures physiquement, dans l’intensité et en défense. »

Les Berruyères, qui restent sur 4 victoires de rang en LFB, sont prévenues. Les Lyonnaises, vaincues en finale de la Coupe de France l’an dernier par Basket Landes, feront tout pour retrouver Bercy le 27 avril prochain.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion