Après 3h30 de match, l’Etoile Rouge a été sacrée championne de Ligue adriatique

Dans la capitale serbe, le match 5 de la finale de ligue adriatique entre l’Etoile Rouge de Belgrade et le KK Partizan Belgrade était marquée d’une croix rouge depuis 3 jours. A 2 manches partout, chaque équipe s’étant imposé deux fois à domicile, le match 5 était le plus important de la saison. Et cette finale, dans une série qui a été marquée par des interruptions de match dues aux comportements de certains supporters, a tenu toutes ses promesses. Après 3 heures 30 de match, alors que les supporters ont du être évacués, l’Etoile Rouge s’est imposée de 3 points, 80 à 77. L’Etoile Rouge de Belgrade est donc sacrée championne de ligue adriatique. C’est la deuxième fois d’affilée que les hommes de Dejan Radonjic remportent le championnat et c’est la 6e fois de son histoire pour le club (2015, 2016, 2017, 2019 et 2021). 

Dans un match très serré, l’écart n’a jamais passé la barre des 5 points, la physionomie du match a profité à l’Etoile Rouge. Et cela malgré l’évacuation des supporters en début de seconde mi-temps, après que le match ait été interrompu au milieu du troisième quart-temps pour différents jets d’objets vers les arbitres. Le match a au total été interrompu pendant plus de 20 minutes après que les deux équipes soient rentrées aux vestiaires, ce qui n’était pas une première dans cette série. Le match a donc repris une fois que la salle fut totalement vidée et les deux équipes ont continué à se rendre coups pour coups. A une minute du terme de la rencontre, c’est Nate Wolters, meneur américain passé par Chalon-sur-Saône en 2018, qui a scellé le sort de la rencontre avec un 3-points décisif. Mathias Lessort aura tout tenté pour aider les siens à l’emporter en réalisant un nouveau gros match (9 points à 3/8 aux tirs, 13 rebonds, 5 interceptions et 2 contres en 28 minutes) mais cela n’a pas suffi. Sur la série, le pivot martiniquais a tourné à 11,4 points et 7 rebonds de moyenne.

Par ailleurs, le MVP de cette finale a été Ognjen Dobric (12,6 points et 2,8 rebonds de moyenne sur la série).

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires