Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Avec 4 jours de préparation seulement, les Bleus vont mettre l’accent sur la défense

Crédit photo :

Dimanche, les 12 joueurs sélectionnés en équipe de France ont commencé à arriver à la Villa Navarre de Pau pour entamer la préparation des deux matchs de qualification à l’EuroBasket 2022 qui attendent les Bleus ce week-end. Ils ont été rejoints ce lundi par le reste du groupe et notamment ceux qui ont pris part au derby des Hauts-de-Seine en Jeep ELITE dimanche soir. La sélection française s’est vite mise au travail car elle ne doit pas se manquer vendredi.

« L’enjeu c’est de faire un voire, on l’espère, deux pas, vers la qualification, a commenté le sélectionneur Vincent Collet ce midi au cours d’une conférence de presse. Il est très, très important de battre la Grande-Bretagne vendredi pour confirmer notre victoire contre le Monténégro. Dans ce cas-là, la dernière fenêtre qualificative de février nous permettrait de valider définitivement notre qualification. Le match de vendredi est vraiment le plus crucial des deux même si bien sûr on veut gagner les deux rencontres. »

Comme d’habitude, l’équipe de France va se concentrer sur sa capacité à défendre fort.

« Les priorités collectives c’est bien sûr de très vite avoir quelques systèmes qui nous permettent d’évoluer ensemble et puis dès ce lundi après-midi on va effectuer un travail défensif. On sait que moins il y a de temps de préparation, plus les aspects défensifs priment. Si on est capable de bien défendre, ça nous permettra d’avoir davantage de rythme, d’avoir du jeu rapide et de pouvoir faire la différence comme ça. On va essayer de très vite mettre les bases d’une défense qui puisse être efficace. Là où le format de la fenêtre est encore un peu plus compliqué que les fois précédentes, c’est qu’à partir de mardi on va partager le Palais des Sports de Pau avec nos adversaires et donc les temps d’entraînement vont être réduits. Lorsqu’on s’entraînait les fois précédentes, c’était toujours à Nanterre, on avait des créneaux de 2 heures le matin et après-midi et là on aura 45 minutes en matinée et seulement 1h30 l’après-midi.

Il faut trouver une efficacité. On avait vu en Allemagne en février, après une préparation qui semblait très intéressante, on avait été mis en difficulté par l’agressivité allemande. Le leitmotiv des quatre jours de prépa ça va vraiment être de défendre fort dès vendredi après-midi pour le premier match contre la Grande-Bretagne. »

Nommé capitaine du groupe, Andrew Albicy devra montrer la voie à ce niveau. Cela tombe bien, c’est son point fort.

« De part son expérience, on va lui confier le rôle d’emmener ses coéquipiers dans la direction qu’on souhaite, à savoir l’engagement défensif étant donné que c’est aussi l’un de ses points forts et qu’il est le premier rideau de notre système défensif, je compte sur lui pour donner le tempo d’une agressivité qui doit être plus forte que celle qu’on avait montré lors de nos premiers matchs, en particulier en Allemagne en février. Il ne faut pas qu’on se trompe de position vu le temps de préparation, le fait de ne pas trop se connaître pour certains… Il est très important qu’on soit tous sur ce registre là et Andrew est le joueur idoine pour montrer l’exemple et le chemin à l’ensemble de ses coéquipiers. »

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion