Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Bilal Coulibaly 6e homme désigné des Wizards… en attendant de passer titulaire ?

NBA - Le rookie Bilal Coulibaly, qui a déjà le 3e plus gros temps de jeu des Wizards, pourrait forcer son entrée dans le cinq majeur dans les prochaines semaines. Sa maîtrise défensive et ses progrès offensifs mettent le débat sur la table.
Bilal Coulibaly 6e homme désigné des Wizards… en attendant de passer titulaire ?

Le rookie Bilal Coulibaly, qui a déjà le 3e plus gros temps de jeu des Wizards, pourrait forcer son entrée dans le cinq majeur dans les prochaines semaines

Crédit photo : NBA League Pass

Il est l’une des grosses satisfactions françaises de ce début de saison en NBA. Bilal Coulibaly (2,03 m, 19 ans) a confirmé toutes les attentes placées en lui depuis sa sélection en 7e position de la Draft, et plus encore. Sur ce mois de décembre, il a passé un nouveau cap, en cumulant des moyennes de 13,8 points à 61.5% au tir (dont 43,5% à 3-points), 5,7 rebonds, 1,7 passe décisive et 1,7 interception. Il figure dans le top 6 des meilleurs marqueurs du mois parmi les rookies, devant un certain Chet Holmgren. Mais derrière son ancien coéquipier Victor Wembanyama, qui domine évidemment ce classement.

Aujourd’hui, le Français est le leader du banc des Wizards, qui est le troisième plus prolifique de NBA avec 44,3 points par match. Avec 27 minutes de moyenne, Coulibaly a même le troisième temps de jeu de l’équipe, derrière Kyle Kuzma et Jordan Poole, mais devant les trois autres titulaires. Il est souvent le premier remplaçant à entrer en jeu, et le dernier à ressortir puisqu’il lui arrive de terminer les matchs. Ce qui montre son importance déjà capitale pour le coaching staff. Il a finalement un rôle similaire à celui qu’il avait du côté des Metropolitans 92 sous les ordres de Vincent Collet. Sauf que contrairement à la saison dernière, il n’est cette fois pas titulaire. Du moins pas encore.

Des responsabilités en hausse

Au bout de seulement deux mois de compétition, Coulibaly est déjà devenu un cadre. Notamment grâce à ses qualités défensives. Il est même devenu l’option n°1 des Wizards de ce côté du terrain, et s’occupe régulièrement de défendre sur les meilleurs joueurs adverses. Sur les trois derniers matchs, c’est par exemple lui qui s’est occupé de Brandon Ingram, Tyrese Haliburton ou encore Tyrese Maxey. Ce qui est rare pour un rookie. Le mettre dans le grand bain dès sa première saison est une stratégie assumée par le coach Wes Unseld Jr. :

« Ce sont des leçons pour lui, et certaines sont dures. Mais ça va l’aider. Chaque soir il défend sur des joueurs aux profils différents. Certains sont plus dynamiques que d’autres, certains sont plus puissants et attaquent le panier, tandis que d’autres jouent plus en finesse et tirent de loin… Ce sont des missions difficiles pour tout le monde. Mais il arrive à bien utiliser sa longueur, et à être vigilant sur les mouvements sans ballon. À son crédit, il fait du bon boulot. »

Offensivement, le natif de Saint-Cloud a aussi fait des progrès. Il joue avec plus de confiance « grâce à tout le travail qu’il a abattu » selon son coach. Cela passe notamment par davantage d’actions balle en main, un élément central de son développement aux Wizards.

Alors la question de sa titularisation commence à se poser. Le cinq majeur des Wizards utilisé depuis l’opening night n’est de toute façon pas efficace, comme l’atteste le bilan collectif (4 victoires pour 20 défaites). Coulibaly pourrait prendre la place de Deni Avdija. D’autant plus que le coaching staff prépare le terrain depuis plusieurs matchs en testant de faire jouer l’ailier israélien seul avec les remplaçants. Ou encore à la place de Tyus Jones, qui a été 6e homme toute sa carrière, en tentant l’expérience Jordan Poole à la mène. Un changement de cinq majeur pourrait donc arriver tôt ou tard dans la franchise de la capitale.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
derniermot
Après, parfois, mieux vaut etre 6e homme avec un gros temps de jeu. S'il joue en meme temps que Pool et Kuzma, il ne verra pas un ballon
Répondre
(0) J'aime
flavor_flav- Modifié
on ne dirait pas qu'il a 19 ans et une année seulement en pro il joue vraiment juste, ne force pas et défend hâte de le voir en EDF pour voir s'il s'adapte aussi rapidement
Répondre
(0) J'aime