Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

[Gros plan] Le début de saison réussi de Bilal Coulibaly, option défensive n°1 des Wizards

NBA - Avec les Wizards, Bilal Coulibaly impressionne déjà par sa défense. Sur les derniers matchs, le rookie français a été envoyé défendre sur les meilleurs joueurs adverses, et s'en est très bien sorti. De quoi justifier un temps de jeu et des responsabilités en hausse.
[Gros plan] Le début de saison réussi de Bilal Coulibaly, option défensive n°1 des Wizards
Crédit photo : NBA League Pass

Il y a des jeunes joueurs qui n’ont aucun mal à s’adapter à la NBA, la meilleure ligue du monde. Bilal Coulibaly (2,03 m, 19 ans) en fait partie. Le Français de 19 ans a franchi cette nouvelle étape de sa carrière comme il l’avait fait pour toutes les autres depuis un an : avec facilité. Depuis le début de saison, le rookie s’impose déjà comme une pièce majeure de Washington. Le n°7 de la Draft 2023 a le cinquième temps de jeu de l’équipe alors qu’il n’est pas titulaire. Principalement parce qu’il apporte un équilibre nécessaire dans la défense des Wizards en sortie de banc.

Parmi la rotation de 10 joueurs qui jouent régulièrement, Coulibaly a le 2ème meilleur Defensive Rating (113.3). Il est aussi le deuxième meilleur contreur de l’équipe (0,8) et le quatrième meilleur intercepteur (1). Dans un effectif principalement porté sur l’attaque, il détonne. Sa complémentarité avec les leaders de l’effectif Kyle Kuzma et Jordan Poole, qui ont besoin de défenseurs à leurs côtés, saute aux yeux. La question de sa titularisation devrait ainsi bientôt être amenée sur la table du coaching staff. Sans compter qu’en attaque, il est déjà complet avec 8.5 points de moyenne, et une pointe à 20 unités contre les Nets.

Vanté par Lillard et Antetokounmpo

Comme il le faisait déjà aux Metropolitans 92 l’année dernière, Coulibaly a montré sa capacité à défendre du poste 1 au poste 4. Sa polyvalence a convaincu son coach Wes Unseld Jr, qui l’envoie déjà défendre les meilleures attaquants adverses. Sur les trois derniers matchs, c’est à chaque fois lui qui s’est occupé de compliquer la vie de la star adverse : Luka Doncic à Dallas (1/4 au tir en 2min07), Jalen Brunson à New-York (2/6 au tir en 3min49) et Damian Lillard hier à Milwaukee (1 seul tir en 5min54). Des joueurs de calibre all-star que le rookie a donc réussi à limiter. Lillard a d’ailleurs loué les capacités du Français, lui qui avait également reçu des éloges flatteurs du double MVP Giannis Antetokounmpo.

« Je suis toujours défendu par des ailiers longs et athlétiques, et il en fait partie. Je trouve qu’il utilise bien sa longueur. Il n’a pas eu l’air inquiet ou d’avoir peur, il a juste appliqué les consignes. Il était bien présent et ne m’a pas lâché, il a joué dur. D’habitude on peut piéger les jeunes, parce qu’ils ne savent pas comment s’y prendre, mais lui est resté solide. Il a une chance de devenir un très bon joueur. »

Ses minutes sont adaptées de façon à être calées avec celles des joueurs qu’il est censé limiter. Si bien qu’il a plusieurs fois fini les matchs à la place d’un titulaire. En bref, Bilal Coulibaly est en train de devenir l’option défensive n°1 de son équipe, comme le sont déjà ses compatriotes Victor Wembanyama aux Spurs et Rudy Gobert aux Wolves. Il reste en concurrence avec Deni Avdija, qui tient pour l’instant la corde du poste d’ailier titulaire aux Wizards. Mais même ce dernier a reconnu les qualités du Français : « Je me souviens avoir eu le même rôle quand j’étais rookie, et je pense qu’il le fait mieux que moi […] Il s’est vite adapté. Il sait où se placer, et il est focus sur la défense… Il va devenir un très bon joueur. »

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion