• À la une
  • Betclic Élite
  • Programme TV
  • Pro b
  • National
  • À l'étranger
  • Équipe de France
  • Interviews
  • Jeunes
  • Féminines

Blois « n’est qu’à 50% de ses capacités » selon Mickaël Hay

Blois « n’est qu’à 50% de ses capacités » selon Mickaël Hay
Crédit photo : Tuan Nguyen
Betclic ELITE - Après trois défaites de suite, l'ADA Blois a retrouvé la victoire samedi soir contre la JDA Dijon. De quoi soulager Mickaël Hay, qui reste cependant contrarié par les nombreux "bogues" de son équipe, qui a encore perdu 19 ballons.

S’il s’est dit soulagé après la victoire contre Blois samedi soir (85-84), Mickaël Hay, l’entraîneur de Blois, n’a pas pu cacher ses contrariétés au sujet de la production de son équipe.

Son équipe n’est pas passée loin de laisser échapper un quatrième match de suite. « Déjà, je suis content pour les garçons et soulagé d’avoir gagné », a-t-il commencé devant la presse après la rencontre. Ça fait quand même du bien après trois défaites consécutives. Je pense que sur les trois défaites, on existe à chaque match et on ne retire pas forcément les fruits de ce qu’on fait. C’est bien déjà de renouer avec la victoire à domicile. Face à une belle équipe du Dijon qui monte progressivement en puissance. »

Toutefois, l’ancien meneur de l’Élan Chalon a regretté les trop nombreuses balles perdues (19), souvent bêtes. « Quand on est à +6, on a les occasions pour faire le trou et nous on perd des ballons tout seul. Alors j’adore mes joueurs parce qu’ils sont jeunes et ils ont envie d’apprendre tout, mais ils vont me faire prendre 10 ans cette année (sourire). » Le meneur titulaire Milan Barbitch, qui a « une nouvelle fois été très consistant », n’en a perdu que 2 des ballons, en 32 minutes, pour 6 passes décisives mais aussi 18 points à 5/9 et 5 rebonds en 32 minutes. Sans ces erreurs répétées, l’ADA pourrait bien mieux faire selon son coach. « J’ai l’impression qu’on est à 50% de ce qu’on peut faire. Heureusement qu’il y a la victoire, mais on a une marge de progression pour moi qui est énorme, mais il va falloir quand même éliminer certaines choses qui se répètent dans le temps. On joue avec le feu. »

L’inconstance de la jeunesse

S’il a noté le très bon match de Brice Dessert (à lui dans un article à venir), de Tobin Carberry (17 points à 6/8, 4 rebonds et 4 passes décisives en 32 minutes) et les 2 dernières minutes de Rion Brow (9 points à 3/5, 4 rebonds et 2 passes décisives en 22 minutes), d’autres joueurs ne sont pas au niveau attendu. « Mais je pense que ça va venir avec le temps », patiente-t-il. « Dans la tenue des ballons, il faut qu’on fasse mieux que ça, continue-t-il. Défensivement, il y a des phases où on peut faire des choses très, très bien avec beaucoup de générosité, beaucoup de contrôle et 30 secondes après on bogue complètement. Ça n’existe pas sur le haut niveau, ça n’existe pas », répète-t-il. Les joueurs visés « ont de la chance de jouer ici mais à un moment… le haut niveau c’est pas faire deux bonnes actions et en faire trois mauvaises. » S’il a conscience qu’il va « en chi** » cette saison, il reste enthousiaste. « C’est un groupe qui a envie mais c’est bien c’est bien aussi de voir cette spirale de défaites s’arrêter. La dernière contre Dijon on en avait pris 30 ici », se rappelle-t-il. « On a mis des shoots importants, on a trouvé de l’alternance, on a été présents dans la raquette, avec un pourcentage de 71,1%). C’est important parce qu’on a du mal quelques fois. Défensivement, dans la raquette, là on a mis les barbelés. Ils ne shootent qu’à 47% (à 2-points). Ce sont des choses intéressantes qui évoluent », note-t-il, tout en rappelant le « bon état d’esprit et la volonté de bien faire. » Des éléments sur lesquels construire. « Je préfère des erreurs à 100% d’intensité que des erreurs par passivité ou par bogue. » Un nombre de bogue qu’il espère réduire dès ce samedi chez l’une des deux lanternes rouges du championnat, Boulogne-Levallois.

BEBASKET

Marre de la publicité ? Offrez-vous BeBasket sans pub, soutenez la rédaction et encouragez une meilleure couverture du basket français au quotidien. À partir de 5€/mois.

À partir de 5 €
Vous pourriez aussi aimer
Pro B
Enfin récompensée, l’ADA Blois promue en Betclic ÉLITE : « On est dans les étoiles »
Enfin récompensée, l’ADA Blois promue en Betclic ÉLITE : « On est dans les étoiles »
Pro B
Orléans confirme les retours de prêt de Neftali Difuidi et Jean-Fabrice Dossou
Orléans confirme les retours de prêt de Neftali Difuidi et Jean-Fabrice Dossou

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter
Connexion

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 €