Boulazac et Saint-Quentin signent leur troisième succès

Crédit photo : Nicolas Ravinaud

Boulazac et Saint-Quentin ont battu La Rochelle et l’Élan Chalon, signant ainsi leur troisième succès de la saison de Pro B.

La cinquième journée de Pro B s’est terminée ce dimanche avec les victoires de Boulazac et Saint-Quentin contre La Rochelle (86-70) et l’Élan Chalon (93-86). Face au promu rochelais, le BBD a attendu les 2 dernières minutes pour faire un écart définitif. Une nouvelle fois, le meneur Nic Moore s’est montré productif (24 points à 7/17 aux tirs dont 5/8 à 3-points et 6 passes décisives pour 22 d’évaluation en 32 minutes).

« C’était un match âpre, a commenté l’entraîneur vainqueur Alexandre Menard au micro de Sud-Ouest. Le classement de La Rochelle ne reflète pas sa valeur. Ils ont été appliqués, ils ont cadenassé à l’intérieur et ils nous ont permis d’avoir des tirs extérieurs. On a fait preuve de plus d’adresse et de plus de lucidité. Chaque joueur a pu apporter sa pierre à l’édifice. Notre fonds de commerce reste la défense. Cheikh Sané, pour son premier match, a été très bon dans ce domaine. »

Boulazac signe sa troisième victoire, comme Saint-Quentin qui rejoint Chalon au classement. Le SQBB a en effet battu l’Élan après prolongation. Pourtant, les Bourguignons menaient de 6 points (73-79) à 2 minutes de la fin après deux lancers francs de Lionel Gaudoux (22 points à 8/11, 5 rebonds et 3 passes décisives pour 22 d’évaluation) sur son ancien parquet. Mais ce même Lionel Gaudoux a commis une faute antisportive et Jérémy Nzeulie a égalisé sur la ligne des lancers francs un peu plus tard (79 partout). Ce dernier, discret dans le temps réglementaire, a inscrit 8 points sur les 5 minutes supplémentaires pour porter les Picards vers un troisième succès. Comme lui, un autre ancien Chalonnais aura causé du tort à son ancien club, il s’agit de Mathis Dossou-Yovo (27 points à 12/16 et 10 rebonds pour 32 d’évaluation en 32 minutes).

« Ils nous sont rentrés dedans tout de suite et nous avons été trop softs, reconnaît l’assistant-coach Maxime Pacquaut sur le site Internet de l’Élan Chalon. On a plus été en réaction qu’en action ce qui leur a permis d’être plus en réussite, en rythme et derrière le public a poussé. On arrive à rester au contact, à ne pas lâcher. On fait beaucoup d’erreurs d’étourderie ce qui leur laisse la possibilité de creuser l’écart. On arrive à revenir grâce à des exploits personnels, on n’a pas réussi à s’adapter à l’arbitrage. On arrache la prolongation et ça tombe de leur côté. »

Après cinq journées, Lille (11e masse salariale), Denain (12e) et Angers (18e) sont leaders au classement avec quatre victoires.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires