Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Cameron Wells (Gravelines-Dunkerque) : « On n’a pas montré ce qu’on pouvait faire »

Crédit photo :

Pour la 10e saison de sa carrière professionnelle, le meneur étasunien Cameron Wells (1,86 m, 32 ans) découvre le championnat de France avec le BCM Gravelines-Dunkerque. Le Texan n’a pour le moment pas pu exploiter toutes ses qualités (11,2 points à 55,8% de réussite aux tirs, 1 rebond, 2,6 passes décisives, 2,6 balles perdues et 1,8 faute provoquée pour 9,4 d’évaluation en 29 minutes) et l’équipe affiche un bilan d’une seule victoire en cinq rencontres. Dans Nord-Littoral, le Texan reconnaît sans problème que le BCM peut mieux faire.

« On n’a pas montré ce qu’on pouvait faire, on a démarré plutôt lentement. Tout le monde n’a pas joué le basket qu’il voulait jouer. Je suis déçu, je crois qu’on est tous déçus par ce début de saison. Mais on reste concentrés. On sent qu’on peut faire mieux, et ce qui est important, c’est qu’on reste tous concentrés. Mais on va s’améliorer. La crise sanitaire a eu un léger impact sur notre préparation d’avant-saison mais aussi personnellement car moi et mes autres coéquipiers américains, on est arrivés un par un, semaine après semaine, et ça prend du temps de comprendre la ligue. C’est un nouveau championnat pour beaucoup de joueurs, donc ça a un peu ralenti le rapprochement de l’équipe. Ce serait allé plus vite sans la Covid-19. »

Dans cette période sans compétition – chose qu’il dit parfaitement comprendre – et de crise sanitaire, rester loin de ses proches peut sembler une vraie épreuve pour les joueurs étrangers. Mais le vétéran ne veut pas se plaindre.

« Ce n’est jamais facile, mais vous savez, l’équipe devient presque votre vraie famille quand vous êtes l’étranger. On s’entend bien. On est ensemble, ça va, ce n’est pas si terrible. Et ça fait partie du job! »

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion