Cédric Heitz (Châlons/Reims): « On peut raisonnablement imaginer un meilleur classement »

Tout proche de se qualifier pour la première fois de son histoire à la Leaders Cup, le CCRB conclut la phase aller de Jeep ELITE à la 10e place avec le même nombre de victoires que l’an passé (7). Un bilan qui aurait pu être meilleur si la pièce était tombée du bon côté, en échouant à 3 reprises avec une possession d’écart face à Bourg, Dijon et Roanne.

« C’est tout de même un bilan plutôt encourageant, estime Cédric Heitz dans l’Union. Il montre le potentiel que peut avoir notre équipe. Ça me fait penser qu’elle n’est pas à son optimum aujourd’hui, qu’elle possède une marge de progression et qu’on peut raisonnablement imaginer un meilleur classement. »

Le coach de Châlons-Reims, attaché à la ligne de statistiques des points par possession, se réjouit de voir son équipe être la 5e attaque, et la 6e défense de la division.

« Ce qui veut dire que tous les matches ont été serrés et qu’on n’a pas pris d’éclat. On peut jouer contre tout le monde les yeux dans les yeux. »

Mais cherche aussi à améliorer l’image du club pour être mieux considéré.

« On a du mal à imposer une certaine image. Pourtant, on y travaille. J’ai remarqué que les coups de sifflet n’étaient pas toujours les mêmes. À ce niveau-là, j’estime qu’on n’est pas respecté. On reste dans la case des clubs de milieu de tableau. »

À la reprise, le CCRB aura l’occasion de prendre sa revanche face à Roanne, moins d’un mois après leur défaite 74-76.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires