Désillusion pour Francisco et Manresa ; Tenerife remporte sa deuxième Ligue des Champions !

À bientôt 39 ans (le 25 mai prochain), Marcelinho Huertas montre à quel point il est un artiste. Le Brésilien, désigné MVP de ce Final Four, a été ô combien précieux dans le succès de Tenerife, ce dimanche soir à Bilbao, privant Manresa du tout premier titre européen de son histoire. Auteur de 13 points et 14 passes décisives (son plus haut total dans la compétition cette saison) pour 22 d’évaluation, il a survolé les débats une fois de plus, après avoir déjà été royal en demi-finale contre Holon.

Son vis-à-vis, Sylvain Francisco, en panne d’adresse (12 points à 3/11 aux tirs, 2 passes décisives) – à l’image de son équipe finissant à 44% aux shoots dont 27% derrière l’arc – n’a rien pu faire pour le stopper. Le Parisien ne rejoint pas Tariq Kirksay (déjà avec Tenerife) et Amath M’Baye au palmarès des Français vainqueurs de la Champions League. Après le match, le meneur arrière français ne cachait pas sa déception : « Je n’ai pas les mots, je suis dégoûté. Ça va prendre du temps à digérer, c’est un rêve qui s’envole. Cette finale était notre récompense et elle nous a échappée. »

tenerife-remporte-sa-deuxieme-ligue-des-champions--1652044390.jpeg « Ça va prendre du temps à digérer » ; la déception est grande pour Sylvain Francisco (photo : BCL)

Habitués de la compétition – 3e Final Four à son actif – c’est à l’expérience que les insulaires ont raflé la mise, bien aidé aussi par une défense passive des Catalans. En terminant le match à 65% aux tirs (!), il était impossible pour les Jaune et Noir de perdre. Tout s’est décidé au retour des vestiaires après 20 premières minutes très disputées (50-49). À la faveur d’un rédhibitoire 33-17, Tenerife a pris son envol. Chima Moneke, MVP de la compétition, a tout tenté pour remettre son équipe dans le droit chemin (24 points à 7/9 aux tirs, 8 rebonds), en vain.

Vainqueur de la toute première édition en 2017 sur son Île, et finaliste en 2019, Tenerife rejoint San Pablo Burgos au nombre de victoires finales dans la compétition (2). Pour la quatrième fois en six éditions, le trophée revient à un club espagnol. Une vraie histoire d’amour !

tenerife-remporte-sa-deuxieme-ligue-des-champions--1652045621.jpeg L’expérience de Marcelinho Huertas a parlé face à Sylvain Francisco. C’est aussi un 6e titre en carrière pour le Brésilien. Le compteur reste vierge pour le Français. (photo : BCL)

par

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Sanson

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires