Et de quatre à la suite pour le MSB d’un Matt Morgan flamboyant !

Crédit photo : FOXAEP

Ce samedi, Le Mans Sarthe Basket a signé une quatrième victoire en autant de rencontres en Betclic ELITE. Les Manceaux ont pu notamment compter sur un excellent Matt Morgan (32 points) pour se défaire de la JDA Dijon après prolongation (100-110).

Invaincu après trois journées de championnat au même titre que Monaco et l’ADA Blois, Le Mans Sarthe Basket entendait bien le rester ce samedi. Et malgré un déplacement sur le parquet de la JDA Dijon, les Sarthois ont réussi à le faire en s’imposant après prolongation (100-110) grâce notamment à un immense Matt Morgan.

Une première mi-temps rythmée et équilibrée

Dès le début du match, les deux équipes imprimaient un rythme d’enfer. Sous l’impulsion du trio David Holston (19 points et 5 passes décisives pour 20 d’évaluation) – Chase Simon (21 points et 3 rebonds) – Markis McDuffie (22 points et 5 rebonds pour 29 d’évaluation, enfin libéré par le départ de Nikolic ?), les joueurs de Nenad Markovic creusaient le premier écart (15-9, 5′). Plus agressifs défensivement, les Manceaux provoquaient davantage de pertes de balles adverses et s’appuyaient sur l’efficacité du tandem Matt Morgan (32 points à 9/12 et 5 passes décisives pour 34 d’évaluation) – Williams Narace (18 points et 7 rebonds) pour recoller au score (17-16, 7′). Au terme d’un premier quart-temps extrêmement disputé, la JDA Dijon faisait la course en tête (24-19, 10′). L’intensité ne faiblissait pas dans ce deuxième quart-temps. Aucune des deux équipes ne voulaient se laisser distancer dans cette première période. Porté par un bon Abdoulaye Ndoye (14 points et 5 passes décisives), le MSB reprenait les commandes dans ce match (29-33, 15′). Ce chassé-croisé entre les deux équipes profitait aux hommes d’Elric Delord qui menaient d’un petit point à la pause (41-42, 20′).

Chase Simon envoie les deux équipes en prolongation

Scoreur de référence en D2 turque, Matt Morgan est en train de gagner ses galons en Betclic ÉLITE (photo : FOXAEP)

Au retour des vestiaires, David Holston continuait sur sa lancée. Le meneur dijonnais permettait à son équipe de reprendre l’avantage (53-48, 24′). Dans le dur offensivement dans ce troisième quart-temps, les Manceaux voyaient les locaux prendre leurs distances, obligeant Elric Delord à stopper l’hémorragie (61-50, 25′). Mais comme souvent ce samedi après-midi, les Sarthois ne s’agaçaient pas et recoller une nouvelle fois au score, provoquant la colère de Nenad Markovic (62-61, 28′), qui en a plié une tablette quelques instants plus tard. Et quand la JDA sentait le vent tourner et le MSB revenir au contact, les Bourguignons pouvaient compter sur l’expérience de David Holston pour faire la différence. A dix minutes du terme, Dijon conservait 4 points d’avance (72-68, 30′).

La JDA Dijon, portée par son public du Palais des Sports Jean-Michel-Geoffrey, creusait l’écart au meilleur des moments dans le sillage de Markis McDuffie (86-78, 36′). Distancés en début de quart-temps, les Sarthois comblaient de nouveau l’écart grâce à l’activité de Matt Morgan (86-83, 37′). Dans un money-time de folie où les deux équipes se rendaient coup pour coup, le MSB se reposait sur le sang-froid de son meneur américain, auteur de 15 points dans la période (!), pour reprendre les commandes avant que Chase Simon n’égalise, à la suite d’une action litigieuse de Gregor Hrovat, et n’envoie les deux équipes en prolongation (94-94, 40′).

Et Chery sort du bois…

Un cinq d’invaincus (photo : FOXAEP)

En panne d’adresse dans cette prolongation, les Dijonnais encaissaient un 9-0 d’entrée et voyaient les Manceaux reprendre leurs distances au meilleur des moments (94-103, 43′). Guidé par un Matt Morgan exceptionnel, un Williams Narace impactant et un Valentin Chery décisif au cours des cinq minutes supplémentaires (11 points, dont 9 en prolongation, et 9 rebonds), le MSB s’imposait finalement 100 à 110 conservant son invincibilité avec quatre succès en autant de rencontres.

Les réactions (au micro de France 3 Régions) :

David Holston : « On avait le match en main. Le momentum était de notre côté mais on n’a pas fait les stops qu’il fallait, on a laissé échapper des rebonds. Alors oui, ils ont mis des gros shoots mais on n’a juste pas su enfoncer le clou. On est à 2-2, il faudra revenir avec plus de concentration au prochain match. »

Terry Tarpey : « C’est toujours compliqué de venir jouer à Dijon. Mais cette saison, on a des joueurs qui travaillent tout le temps, qui ne lâchent jamais. Si on avait pensé se retrouver à 4-0 ? Pourquoi pas ! Les gars ont vraiment fait le boulot en présaison. Ce match-là était clairement le plus difficile de tous mais il y en a un autre compliqué qui arrive à la maison contre les Mets. On continue, on garde le rythme ! »

Cliquez ici pour accéder aux statistiques du match

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Dimitri VOITURIN

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires