Fos Provence attire le champion de France D.J. Stephens !

Parti du club de Prometey en raison de l’arrêt du championnat ukrainien suite au début de la guerre avec la Russie, D.J. Stephens (1,96 m, 31 ans) s’est rendu en France, et plus exactement à Toulouse, dans l’attente de signer un nouveau contrat. C’est à Fos Provence que le champion de France 2018 va reprendre du service informe Sportando. Sans doute engagé comme remplaçant médical d’Allan Dokossi, l’ailier-fort compte aider les BYers à se maintenir en Betclic ELITE, alors que l’équipe de Rémi Giuitta occupe la dernière place avec 6 victoires et 16 défaites, soit un succès de moins que le premier non relégable.

D’un titre quasi assuré en Ukraine à la lutte pour le maintien

D.J. Stephens est une figure bien connue du championnat de France. Outre ses actions spectaculaires (le natif de Francfort-sur-le-Main en Allemagne étant référencé comme l’un des meilleurs dunkeurs du circuit professionnel), il a remporté le titre de champion de France avec Le Mans en 2018 dans un rôle prépondérant, lui qui fut élu meilleur sixième homme de la saison. Après avoir tenté l’aventure en NBA la saison suivante, il est revenu au Mans en 2019-2020 mais n’est pas parvenu à retrouver le même succès, tant collectivement qu’individuellement. Déçu par ses propres performances, il s’était excusé auprès du public manceau. Depuis, il a rebondi en Ukraine. Après avoir été champion en 2017 avec le Budivelnyk Kiev, il a de nouveau remporté le titre avec Prometey en 2021. Son équipe était partie pour réaliser le doublé, avant que la saison ne soit stoppée et que ses coéquipiers de Kamianske ne se retrouvent dispatchés partout en Europe. L’ex-sarthois est le dernier étranger de Prometey à retrouver un emploi, pendant que ses anciens coéquipiers sont restés sous les bombes en Ukraine. « C’est comme s’ils étaient des zombies », racontait-il cette semaine dans le podcast de Jordan Taylor. « Ils me disent qu’ils doivent dormir dans des caves avec leurs familles, dans des abris antibombes, qu’ils sont réveillés en pleine nuit par des bombardements. »

Avec son arrivée, Fos dispose d’un poste 4 fuyant et shooteur qui apportera son expérience de la gagne. Régulier dans ses performances depuis deux saisons en Ukraine (12,4 points à 50%, 5 rebonds et 1 passe décisive cette année), Stephens devrait apporter une étincelle offensive à un groupe qui manque cruellement de talent de ce point de vue là (pire attaque du championnat avec 70,1 points par match). Le groupe de Rémi Giuitta a été largement modifié depuis le début de saison et présente désormais le visage suivant :

  • Meneurs : Jamar Diggs et Edouard Choquet
  • Arrière : Deishuan Booker
  • Ailiers : Lasan Kromah et Sadio Doucouré
  • Ailier-forts : D.J. Stephens et Jean-Michel Mipoka
  • Pivots : Bodian Massa et Egidijus Mockevicius

Fos joue son prochain match ce dimanche sur le parquet de l’ASVEL. Il n’est cependant pas gagné que son nouveau joueur soit qualifié à temps pour la rencontre à l’Astroballe.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires