Gaëtan Clerc : « Il faudrait regarder dans les archives pour trouver trace d’une équipe aussi malchanceuse »

La saison du Caen Basket Calvados est un calvaire, jusqu’au bout. L’équipe, relégable, a enchaîné les blessures, le coach a changé, mais les pépins continuent de s’enchaîner. Le capitaine Gaëtan Clerc, si important sur les parquets comme dans les vestiaires, et le dernier à avoir du mettre un terme prématuré à sa saison. Il ne s’est pas blessé sur les terrains, non. Il s’est blessé chez lui, dans sa cuisine.

« Une assiette m’a échappé des mains et s’est écrasée sur le plan de travail, a-t-il à Ouest-France. Je me vois encore en train d’essayer de la rattraper. Tout est allé très vite. C’est un accident domestique, qui arrive à plein de gens. Un accident qu’on pense évitable, la faute à pas de chance. J’ai eu 10 minutes de panique parce que je voyais le tendon qui sortait de la peau. J’avais la tête qui tournait, j’étais trempé de sueur. Le Samu est venu me chercher et une heure après, je me faisais opérer. »

Il vient s’ajouter à la longue liste des blessés cette saison.

« Jamais, c’est incroyable ! Il faudrait regarder dans les archives pour trouver trace d’une équipe aussi malchanceuse. Je pense qu’on y passerait du temps. C’est du jamais vu et il n’y a aucune explication rationnelle. C’est un concours de circonstances, une malchance incroyable. Si on n’était pas dans cette situation, ça en deviendrait comique. Ma blessure, on pense à une blague. C’est trop gros pour être vrai. »

Sans lui et après avoir perdu 106 à 83 à Aix-Maurienne, Caen (17e) devra absolument battre Chartres (18e) ce vendredi à domicile.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires