Giannis Antetokounmpo conserve son titre de MVP

C’est un doublé qui était attendu. Comme la saison passée, Giannis Antetokounmpo est élu MVP de la NBA. Avec 962 points (85 premières places sur 101), il devance assez largement LeBron James (753 points, 16 premières places) et James Harden (367 points, 1 première place). Une récompense logique si on considère ses stats gargantuesques, encore en hausse par rapport à l’année dernière (29,5 points, 13,6 rebonds et 5,6 passes de moyenne), et la domination de sa franchise en saison régulière (première de la NBA). Le Grec devient le premier européen à remporter deux fois cette ultime récompense individuelle.

Antetokounmpo est aussi le troisième joueur de l’histoire de la grande ligue à cumuler les trophées de MVP et de meilleur défenseur la même année. Seuls Michael Jordan (en 1988) et Hakeem Olajuwon (en 1994) – jolie compagnie ! – avait déjà réalisé pareille prouesse. Malheureusement pour le leader des Bucks, cet exploit va garder un goût amer : son équipe s’est fait sortir prématurément en playoffs, battue par une surprenante équipe de Miami en demi-finale de Conférence Est. Il a d’ailleurs conclu son interview d’annonce du trophée en lançant : « Ne m’appelez pas MVP, ou double MVP, tant que je ne suis pas champion. » 

par

Qui a écrit ce papier ?

Gaëtan Delafolie

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires