Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

J.D. Jackson à la rescousse d’Antibes

Daniel Goethals libéré de son contrat, les Sharks d'Antibes ont engagé J.D. Jackson jusqu'en juin 2025. Il va connaître sa première expérience de coaching en Pro B.
J.D. Jackson à la rescousse d’Antibes
Crédit photo : Jacques Cormarèche

Les affaires n’ont pas traîné. Vingt-quatre heures après s’être séparé à l’amiable de Daniel Goethals, la direction des Sharks d’Antibes a engagé J.D. Jackson (54 ans) pour redresser la barre du club, actuellement dernier de Pro B avec un bilan de deux victoires en neuf matchs. Son contrat court jusqu’en juin 2025.

Il y a un an, l’entraîneur franco-canadien connaissait le même sort que son homologue belge. Le mauvais début de saison du BCM Gravelines-Dunkerque – six défaites en neuf matchs de Betclic ELITE – lui avait couté sa place, remplacé dans la foulée par Laurent Legname.

Ancien entraîneur de l’ASVEL (2008-2014), du Mans (2014-2018) et de Gravelines-Dunkerque (mars 2021-novembre 2021), J.D. Jackson va connaître sa première expérience de coaching en Pro B, dans un club qu’il connaît très bien pour avoir été joueur de 1997 à 1999. « Je suis enthousiasmé par le projet d’Antibes, et je suis très heureux de revenir dans cette ville dans laquelle j’ai de très bons souvenirs en tant que joueur. C’est avec confiance et ambition que je relève ce magnifique défi qui concerne un club prestigieux souhaitant tout naturellement retrouver au plus vite l’élite du basket français » a-t-il déclaré sur le site officiel.

Un match de la peur dès vendredi à Aix-Maurienne

Son président, Freddy Tacheny, a lui réaffirmé les ambitions du club, à savoir une remontée dans l’élite du basket français le plus rapidement possible. « Nous maintenons notre cap, qui n’a pas changé. Retrouver l’élite reste notre priorité, et nous faisons confiance à un entraîneur possédant une grande expérience et une carrière prestigieuse pour y arriver. JD est un coach de très haut niveau, et il présente les garanties pour mener à bien notre projet et nos objectifs. Nous souhaitons revenir au plus haut niveau ensemble, et nous ferons tout pour y arriver. »

Mais avant de penser à un futur en Betclic ELITE, la priorité d’Antibes est d’abord le maintien. Ça commence dès vendredi soir avec un match de la peur à la Halle Marlioz face à Aix-Maurienne. L’équipe savoyarde possédant le même bilan que les Azuréens.

 

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
gilles_brouart
Juste une petite rectification : il fut entraineur du MSB avant d'être celui de l'ASVEL.
Répondre
(0) J'aime
kolmiben
Quitte à reprendre un club à la dérive, autant qu’il soit sur la Côte d’Azur plutôt qu’à Levallois ! Ça veut dire qu’il ne reste plus que Legname pour les Mets. Où je sens bien qu’ils vont finir la saison avec les assistants. Ça sert à rien d’investir dans un nouveau coach pour un club qui va fermer boutique !
Répondre
(0) J'aime
mick7142
Un assistant comme Jean Paul Besson vaut largement un Legname qui n'a aucun comportement crédible.
Répondre
(0) J'aime
mick7142
Bonne chance à JD à Antibes : il va nous montrer qu'il en a encore sous le pied, et c'est bien que ce soit à Antibes pour se relancer ; ne serait ce que pour la qualité de vie !!!
Répondre
(0) J'aime