Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

La JL Bourg remporte largement son combat face au Mans

Betclic ELITE - La JL Bourg a signé un probant retour à Ékinox en ayant largement dominé Le Mans (86-67). Le MSB, jamais dans le coup, a considérablement subi l'impact physique des Bressans ce samedi soir.
La JL Bourg remporte largement son combat face au Mans

Williams Narrace et les Manceaux n’ont jamais su se défaire de la pression burgienne à Ékinox.

Crédit photo : Jarques Cormarèche

Samedi soir, la JL Bourg a remporté un combat presque déséquilibré face au Mans Sarthe Basket. « C’était un beau match de rentrée, un bon combat », se satisfaisait l’intérieur bressan Bodian Massa, l’un de ceux qui a infligé le plus de bleus et d’ecchymoses aux corps manceaux. Largement devant à la mi-temps (45-22), la JL Bourg n’a jamais relâché la pression sur son adversaire pour s’imposer de presque 20 points au final (86-67). Cette victoire permet aux Burgiens de conforter leur 3e place au classement de la Betclic ELITE.

La JL Bourg a mis Le Mans au supplice des fautes

L’incapacité du Mans à répondre aux assauts bressans s’est vu tout au long de la partie à Ékinox. Harcelés en attaque, brusqués en défense, les joueurs manceaux n’ont jamais réussi à répondre à l’intensité physique de la JL Bourg. Avec 10 ballons perdus et un pourcentage à 2-points inférieur à 30%, il était logique de voir la formation d’Elric Delord largement derrière à la pause (45-22, 20′).

D’autant que Bourg-en-Bresse n’a pas relâché son étreinte au retour des vestiaires, plaçant Le Mans dans une situation difficile au niveau des fautes durant toute la partie, avec 5 joueurs à quatre fautes ou plus au final. L’illustration de l’impuissance sarthoise du soir, avec une équipe mancelle coupable d’avoir commis 30 fautes en tout et pour tout. Une accumulation de pénalités qui a permis à Bourg-en-Bresse de cumuler 41 lancers-francs ! Et pourtant, comme lors de son paradoxal match statistique face au Portel mi-janvier, les Burgiens ont fait preuve de maladresse dans l’exercice de la ligne de réparation. Si Le Mans est bien revenu à dix longueurs dans le dernier quart-temps (66-56, 33′), avec le léger sursaut de DeVante Jones (11 points à 5/9 aux tirs), ce n’était qu’un feu de paille, rapidement balayé par les contres de Bodian Massa (10 points, 9 rebonds, 2 passes décisives et 3 contres).

William Howard a rejoué au basket

C’est dans cette bien triste soirée pour Le Mans, à l’image du match en traversée du désert de Williams Narrace (0 point, 9 échecs aux tirs et 4 fautes en 16 minutes de jeu), que l’on a pu observer le nouveau renfort manceau William Howard. Le héros du 21e titre de l’ASVEL a fait son retour au jeu, après plus d’un an d’arrêt, pour 5 points et 4 rebonds en 11 minutes de jeu. « Ça me fait très plaisir de revenir après cette longue absence, confiait-il au micro de Skweek. J’aurais préféré une victoire mais personnellement, je suis vraiment content. Je n’ai eu aucune gêne. »

Cliquez ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
toto72
Un MSB affligeant: pas d'intensité, pas d'adresse, aucun fond de jeu en attaque, et des joueurs qui déjouent. Apic ne peut pas tout changer, pas plus que Williams d'ailleurs. Douzième à deux victoires de la relégation. Beau match de la JLB qui avec ses 500 k€ de déficit en 2022-2023 et combien en 2023-2024 ? fait bonne figure en s'achetant des joueurs de bon niveau, ce que le MSB se refuse de faire pour garder un budget à l'équilibre. Combien de temps encore la LNB va maintenir cet état de triche à crédit?
Répondre
(0) J'aime
maxlineman
Quand on ne sait pas lire un bilan ni un budget on évite de commenter les finances lol… Cela vous évitera à minima le ridicule, à bon entendeur
Répondre
(3) J'aime
marcosolo
C'est une blague ce (de)Toto
(0) J'aime
toto72- Modifié
Relis l'article de ce site intitulé "Les revenus d’exploitation des clubs de Betclic": JL bourg : moins 398 k€ en 2022-2023. Et en 2024, ca n'a pas du s'arranger vue les recrutements. 8 clubs sont de Betclic sont dans la même logique d'achat à crédit de leurs résultats et de déficit conséquent.
(0) J'aime
timotisane- Modifié
Toto je te laisse aller lire (et pas que le titre s'il te plaît) l'interview qu'a donné monsieur Desbottes à basketeurope. Ensuite puisque tu as l'air bien renseigné tu devrais savoir qu'en Europe il n'y a aucun achat revente de joueur ou presque au vu de la durée des contrats (le plus généralement de 1 an). Enfin bref mon grand ami desproges avait encore une fois raison "mieux vaut se taire...".
(0) J'aime
toto72
Monsieur Desbottes déclame (https://www.basketeurope.com/julien-desbottes-president-de-bourg-nous-nous-sommes-fait-racketter/) mais comme d'autres à Limoges ou à Pau, aucune preuve tangible ne vient confirmer ses dires. On verra au prochain bilan sur 2 ans si les heureux donateurs de la SASP gardent le rythme.
(0) J'aime
timotisane- Modifié
Ce que je retiendrai de ce délicieux échange c'est que le seum fait dire n'importe quoi. Et il me semble que les seuls personnes à qui il ai à donner des preuves c'est à la DNCG et aux associés si ces preuves sont demandés.
Répondre
(0) J'aime
marcosolo
Nan mais c'est quoi ce résumé ? j'pense que le monteur n'a pas vu le match, ou alors pas celui que tout le monde a vu, ou alors qu'il est manceau...
Répondre
(1) J'aime
kolmiben
Vu qu’ils ne montrent que les paniers réussis et que la JL a shooté 40 LF, il manque une grosse partie des points de Bourg
Répondre
(0) J'aime
marcosolo
Pas mieux. Je passe mon tour...
(0) J'aime
timotisane
Je comprends pourquoi les militants de L214 sont venus vu les bouchers qu'il y a au Mans. Action absolument exécrable de Hudgins en fin de match sur Brown en fin de match... Tous les supporters du Mans qui rabaissaient Mawugbe n'ont qu'à se raviser au vu des résultats avec Apic. Match dominer de la tête et des épaules par la JL victoire méritée sans suspens.
Répondre
(2) J'aime
lounkao
Les dirigeants du Mans sont sérieux mais ceci n'empêche pas d'ouvrir les yeux sur les maux sporifs : Mains carrées de N'Doye, permissivité de Narace, et laxisme du coach....
Répondre
(0) J'aime