Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

La LNB et la NBA devraient lancer un programme à même de lancer les prospects en France

Betclic ÉLITE - En partenariat avec la NBA, la LNB devrait mettre en place un programme favorisant le lancement des prospects dans le championnat de France plutôt qu'à l'étranger.
La LNB et la NBA devraient lancer un programme à même de lancer les prospects en France

Conserver les prospects comme Zaccharie Risacher est devenu primordial pour la LNB.

Crédit photo : Sébastien Grasset

En partenariat avec la NBA, la Ligue Nationale de Basket (LNB) s’apprêterait à lancer un programme similaire au « Next star program » de la National Basketball League (NBL), le championnat australo-néo zélandais, annonce Le Monde. Celui-ci serait mis en place afin de convaincre les prospects NBA français de lancer leur carrière professionnelle en France plutôt qu’à l’étranger. La LNB travaille depuis de longs mois sur ce sujet.

La mode de l’étranger est passée pour les top prospects français

Ulm, NBL et plus rarement la NCAA… C’est parfois en quittant le championnat de France que les Bleuets sont parvenus à faire monter leur cote auprès des franchises NBA dans le but d’être drafté. Mais si ces expatriations semblent désormais très loin de faire l’unanimité, particulièrement ces deux dernières saisons avec les exemples de Victor Wembanyama, Zaccharie Risacher, Tidjane Salaün et plus récemment Nolan Traoré, tous convoités à l’étranger (et notamment par la NBL), la LNB a toutefois préféré mettre en place un programme lui permettant de conserver une longueur d’avance sur la concurrence.

Un programme auto-financé par les buy-outs ?

Ainsi, en s’associant avec la NBA, la ligue française va continuer à gagner du crédit auprès des prospects et de leurs conseillers. En plus du sérieux des clubs hexagonaux, des formateurs et de leur propension à les responsabiliser en compétitions, le programme va apporter une plus value en terme de suivi du jeune joueur. A titre d’exemple, le programme Next Star permet à divers spécialistes, notamment un coach individuel, de suivre un potentiel toute la saison sans que la masse salariale du club ne soit impacté. « Ce programme permettra à un certain nombre de joueurs d’être soutenus et mis en valeur afin de magnifier une formation française déjà excellente », a expliqué Fabrice Jouhaud dans le journal Le Monde. De plus, les clubs responsabilisant des jeunes pourraient être intéressés financièrement. Surtout, une partie voire la totalité des salaires pourraient être pris en charge par le programme lui même. Un programme qui serait auto-financé par les buy-out, soit le rachat des contrats des joueurs une fois drafté, d’ordinaire réservés aux clubs. Les clubs continueront toutefois à toucher une part de ces buy-out.

Alors que dans un marché toujours plus ouvert, des Français font le choix de s’expatrier pour continuer leur formation – aux États-Unis toujours mais aussi en Espagne, en Allemagne pour Isayah Marcin (au Bayern Munich) ou encore en Lituanie pour Thomas Bassong (Zalgiris Kaunas), ce programme pourrait contribuer à continuer à mettre en valeur le basket français par l’intermédiaire des talents de demain.

NBA
NBA
Suivre
LNB
LNB
Suivre

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
thegachette
Tu dors plus Gabriel. Insomnie ou voyage. Pour lacher des articles à 4h du mat... Plutôt une bonne idée. Faire le max pour garder nos jeunes en France. En plus je trouve que les clubs leur font de plus en plus confiance, c'est sûrement lié à la hausse du niveau moyen de ces jeunes. Preso, voir ces jeunes, ça me donne plus envie de suivre la Pro A. Des gros clubs de plus en plus intéressants en Europe, et des jeunes prospects un peu partout, ça donne envie de s'intéresser...
Répondre
(2) J'aime
thorir- Modifié
Hm...Que ça soit positif pour la LNB à court terme en terme d'attractivité/exposition j'ai pas trop de doute la dessus, aprés faut voir à plus long terme si c'est vraiment profitable à la formation FR. Parceque des clubs comme Cholet ou Chalon qui ont tjr dépensé un pognon dingue pour leurs centres de formation et qui abreuvent pas mal de clubs de l'Elite, en gros quand ils ont un prospect NBA ils verront pas la couleur d'un buy out NBA Alors qu'un club donc le Centre de formation est pas foutu de sortir un pro de temps en temps pourrait bénéficier de tt le travail en amont du Pole France ou d'un autre centre pour se faire financer un prospect par le biais du programme pour son équipe pro Faut voir si ça décourage pas non plus les clubs qui prennent en charge des joueurs depuis l'âge de 14 ou 15 ans
Répondre
(2) J'aime
grotext
Il me semble que justement le buy-out profitera plus au club formateur qu'au dernier club avec qui il était en contrat, ou une répartition entre les deux. Par exemple Nanterre aurait récupéré des sous pour Wemby.
(0) J'aime
thorir
@grotext ça demande à être précisé tout ça effectivement mais moi comme je l'ai compris c'est que l'argent des buyout irait dans le programme général qui permettrait notamment de prendre en charge totalement le salaire de ces prospects dans le club qui les accueille, avec un accompagnement dédié (coach perso etc)
(0) J'aime
grotext
@thorir Effectivement je viens de relire l'article du Monde et les sous-sous iront au programme de développement. Les contours et détails restent à définir. A suivre.
(0) J'aime
jeildo
Ça reste toujours un peu flou les contours de ce programme.
Répondre
(1) J'aime
cambouis
Beaucoup de club le font déjà...à voir. Qu'en pensent les clubs ? Parce que les "brillantes" idées de la ligue ne sont pas toujours bien accueillies
Répondre
(0) J'aime