Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

L’ASVEL craque face au Panathinaïkos d’un grand Mathias Lessort

EuroLeague - Malgré une équipe diminuée, l'ASVEL a bien résisté face au Panathinaïkos avant de craquer en seconde période (85-67). Mathias Lessort a encore livré une très belle prestation avec 25 d'évaluation.
L’ASVEL craque face au Panathinaïkos d’un grand Mathias Lessort

Edwin Jackson et les Villeurbannais ont fini par être débordé par le Pana de Kostas Sloukas

Crédit photo : EuroLeague

C’est une équipe de l’ASVEL diminuée qui se déplaçait sur le parquet du Panathinaïkos. Privés de Mike Scott et de Paris Lee, les hommes de Pierric Poupet ont affiché une belle résistance mais ne sont pas parvenus à stopper l’équipe grecque. Sorti vainqueur de son duel face au Real Madrid la semaine dernière, le Panathinaïkos s’est de nouveau imposé ce vendredi soir (85-67).

La doublette Sloukas – Lessort porte le Panathinaïkos à la mi-temps

Malgré l’absence de deux joueurs majeurs, l’ASVEL a montré une belle résistance (8-6, 3′). Si le Panathinaïkos s’est montré efficace dans la peinture à l’image de Mathias Lessort (17 points à 5/8, 5 rebonds, 2 passes décisives, 3 interceptions et 2 contres pour 25 d’évaluation en 30 minutes), les Villeurbannais, solidaires en défense et efficaces offensivement ont tenu tête aux Grecs dans ce premier quart-temps (20-17).

Face à une équipe grecque bien en place, les Rhodaniens se sont appuyés sur un Joffrey Lauvergne dominant (11 points et 4 rebonds) pour infliger un cinglant 9-0 aux locaux, obligeant le coach adverse à stopper le jeu (22-25, 14′). Un temps-mort pour les Grecs qui en ont profité pour ajuster leur défense. Dans ce match de séries où les deux équipes se sont rendues coup pour coup, le Panathinaïkos, dans le sillage d’un Kostas Sloukas inspiré (8 points, 4 rebonds et 5 passes décisives), a repris les commandes juste avant la pause (38-36).

L’ASVEL finit par céder

Au retour des vestiaires, Mathias Lessort a poursuivi son chantier dans la raquette rhodanienne, permettant au Panathinaïkos de creuser davantage l’écart (46-40, 25′). À l’instar de l’international français, Jerian Grant (21 points et 3 rebonds) s’est particulièrement illustré dans la raquette adverse. dominée dans ce troisième quart-temps, Villeurbanne s’est laissée distancer à l’entame des dix dernières minutes (59-48, 30′). Même si Nando De Colo (15 points, 3 rebonds et 4 passes décisives) a tout donné pour ramener les siens dans la partie, le Panathinaïkos n’a pas flanché et s’est offert une nouvelle victoire à domicile (85-67).

Cliquez ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
jamesnaysmith
On en prend 20 contre une équipe qui a joué 8 minutes... Voilà, 25 millions de budget pour te retrouver avec Yaacov, Lighty, Kahudi, Jackson, Thomas, TLC et Ndiaye sur le terrain... question 1 : où va l'argent ? question 2 : y a-t-il encore des dirigeants compétents dans ce club ?
Répondre
(0) J'aime
elsinger
Des dirigeants, je ne sais pas, mais des businessmen, c'est certain.
Répondre
(0) J'aime