L’ASVEL démarre sa saison 2020/21 d’EuroLeague ce jeudi, avec une licence permanente pour bientôt ?

Cela passerait presque inaperçu, et pourtant la saison d’EuroLeague 2020/21 démarre ce jeudi soir. Dans des salles vides à cause du huis clos imposé un peu partout en Europe pour lutter contre la propagation de la COVID-19.

Toujours sans Yabusele

Le représentant français – qui est proche d’obtenir une fameuse licence permanente -, l’ASVEL, entame sa deuxième saison de suite à ce niveau. L’équipe du duo T.J. Parker – Frédéric Fauthoux, après des débuts équilibrés en championnat (une défaite à Dijon, une victoire à Reims contre Champagne Basket), va tenter de l’emporter à Valence, adversaire espagnol qu’elle a déjà croisé en préparation. Avec un groupe relativement stable, les Espagnols, plus prêts, l’ont emporté 77 à 66.

Privés de Guerschon Yabusele, et avec une hiérarchie encore à construire, l’ASVEL voudra pourtant réussir son entrée dans la compétition. L’objectif du club est le suivant : faire mieux qu’en 2019/20. Avant même la fin de la saison, l’équipe avait atteint les 10 victoires.

Dans les coulisses, l’objectif est plus important encore : bénéficier d’une licence permanente afin de continuer à jouer la meilleure compétition européenne masculine. Lors d’une conférence téléphonique, le patron d’ECA (la société qui gère et commercialise l’EuroLeague), a exprimé qu’il était très probable que l’ASVEL (tout comme le Bayern Munich) bénéficie d’une telle licence rapporte EuroHoops. Cependant, rien n’est encore acté et les discussions sont toujours en cours. Mais la crédibilité d’un tel choix passe par le terrain. Entre-deux à 21h.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires