L’ASVEL l’emporte face au Mans et enregistre une huitième victoire consécutive

En terres Rhodaniennes, Le Mans s’est accroché mais a finalement cédé face à l’ASVEL (86-74). C’est avec un effectif quasi complet que Le Mans se présentait à l’Astroballe pour en découdre face à Lyon-Villeurbane. Si les débats s’équilibraient dans les premières minutes, les hommes de T.J. Parker profitaient de leur domination au rebond pour commencer à faire vaciller le MSB grâce à un excellent Elie Okobo (21 points, 7 rebonds, 4 passes pour 23 d’évaluation). Pas en reste, les Manceaux vont répondre directement et recoller (20-20). À -10 à la pause (43-33), les choses se sont compliquées pour les hommes d’Elric Delord. La présence dans la peinture de Youssoupha Fall (14 points, 4 rebonds, 5 contres) et Victor Wembanyama a été difficile à contourner, les Sartois se sont retrouvés très vite dans la pénalité et ne sont pas parvenus à mettre en échec l’attaque villeubannaise qui les pilonnait.

L’ASVEL a raté son début de troisième quart-temps

En difficulté, l’ASVEL a vu Le Mans revenir sur elle sous l’impulsion de Brynthon Lemar qui comme un bon artilleur sanctionnait les Rhodaniens (43-43, 23′ puis 57-55, 30′). Dans le dernier quart, Lyon-Villeurbanne s’est remis dans le match et maitrisé son sujet de bout en bout en punissant chaque errement défensif des Sartois qui ont eu le merite d’une nouvelle fois s’accrocher mais Victor Wembanyama a terminé la rencontre en fanfare (12 points, 6 rebonds, 4 contres pour 17 d’évaluation), réduisant à néant les espoirs de victoire du MSB d’un alley-opp de haute volée ponctué deux deux tirs primés.

Avec cette 23e victoire, l’ASVEL conforte sa place dans le haut de tableau et continue de mettre la pression sur Boulogne-Levallois à 3 journée de la fin de la saison régulière avant de se déplacer à Gravelines, de recevoir Cholet et finir par un choc à l’extérieur face au Limoges CSP. Le Mans de son côté, reste toujours dans le Top 8 mais va devoir se retrousser les manches pour rester, à commencer par la récéption du Portel puis Monaco et enfin Dijon.

Cliquez ici pour accèder aux statistiques de la rencontre

 

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires