Le début de saison canon de Mathias Lessort, n°5 de l’EuroLeague à l’évaluation

Crédit photo : Emilija Jovanovic - KK Partizan

Depuis le début de la saison d'EuroLeague, Mathias Lessort régale avec le Partizan Belgrade : 22,2 d'évaluation en moyenne, la cinquième marque de toute la compétition. Le pivot martiniquais s'en est ouvert à notre micro.

Depuis le début de sa carrière, Mathias Lessort a une histoire contrastée avec l’EuroLeague : des premiers pas très intéressants avec l’Étoile Rouge de Belgrade (12 d’évaluation lors de la phase aller) avant de s’écrouler suite à l’arrivée d’Alen Omic en janvier, un passage cauchemardesque au Bayern Munich en 2019/20 (3,8 points de moyenne), une pige inachevée au Maccabi Tel-Aviv l’an dernier… Alors c’est peu dire que le pivot martiniquais exploite à fond l’opportunité qui lui est donnée par le Partizan Belgrade cette saison.

« Je donne tout pour ne pas décevoir le coach »

Si l’équipe serbe peine encore à trouver son rythme de croisière, même si la large victoire contre la Virtus Bologne servira peut-être de détonateur (90-62), l’international français s’impose comme le leader absolu du Partizan. À tel point que Zeljko Obradovic lui voue une confiance sans borne : 39 minutes et 18 secondes à Vitoria la semaine dernière, 38 minutes et 31 secondes contre Milan mardi… Pour deux double-double au final (19 points à 7/10 et 12 rebonds en Espagne, 12 points à 6/10 et 10 rebonds ensuite). Incroyablement intense et énergique, comme à son habitude, à créditer d’une doublette intéressante avec Zach LeDay, l’ancien monégasque est aussi celui qui imprime le tempo défensif du Partizan.

Depuis le début de saison, Lessort est incroyablement épanoui au Partizan (photo : Dragana Stjepanovic)

« Je me sens bien dans cette équipe », nous disait-il le 14 octobre dans les couloirs de la Fernando Buesa Arena de Vitoria. « On essaye de bien jouer au basket, de tout donner pour gagner. L’équipe est forte et les recrues s’adaptent à notre jeu. Je me sens très bien à Belgrade, dans un club historique, avec de super fans. Le coach me fait confiance et je donne tout pour ne pas le décevoir. J’ai un rôle important dans cette équipe. Le staff me demande d’apporter ma combativité défensivement et d’avoir un impact offensif. Je sais que je suis capable de faire de belles choses en EuroLeague. C’est à moi de continuer ainsi afin d’aider l’équipe à remporter le plus de matchs possibles cette saison. »

Au milieu des cadors

Encore performant face à la Virtus Bologne (14 points à 6/7 et 7 rebonds en 25 minutes), Mathias Lessort s’invite à la table des grands. Ainsi, le voici actuellement n°5 de toute l’EuroLeague à l’évaluation, avec une marque à 22,2, simplement devancée par des cadors (Sasha Vezenkov, Will Clyburn, Vasilije Micic et Mike James). Si l’EuroLeague calculait l’évaluation de façon traditionnelle, soit en enlevant les fautes commises et provoquées de la somme finale, il serait même n°2, assez loin derrière Vezenkov (21, contre 26 pour le Bulgare). La récompense d’un début de saison remarquable (13,5 points à 70%, 8,8 rebonds et 2 contres), où il figure au sommet de nombreuses catégories statistiques : n°1 aux rebonds offensifs, et de loin (5,3, contre 4 pour son dauphin), n°2 aux contres, n°3 aux rebonds… À 27 ans, le voici enfin l’acte de naissance de Mathias Lessort parmi le gotha continental ?

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires