Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Le mea culpa de Timothé Luwawu-Cabarrot concernant l’équipe de France : « Je reconnais mes erreurs »

Équipe de France - Écarté par Vincent Collet lors de la Coupe du Monde 2023, Timothé Luwawu-Cabarrot a payé ses performances médiocres et son attitude discutable de l'EuroBasket 2022. L'arrière de l'ASVEL a reconnu ses torts dans L'Équipe du jour.
Le mea culpa de Timothé Luwawu-Cabarrot concernant l’équipe de France : « Je reconnais mes erreurs »
Crédit photo : FIBA

Allemagne, septembre 2022. C’était l’été de Timothé Luwawu-Cabarrot, forcément. Grande révélation des Jeux Olympiques 2021 dans son rôle de « 3-and-D », l’Azuréen était attendu comme l’un des leaders de l’équipe de France, en l’absence de Nicolas Batum, mais il s’est complètement raté, manquant une belle occasion de devenir incontournable et précipitant son absence à la Coupe du Monde 2023.

Timothé Luwawu-Cabarrot avait démarré son été à l’envers, par un accrochage avec le staff dans le vestiaire de Sarajevo à la mi-temps, puis l’a terminé par une statistique embarrassante : le pire +/- de toute l’équipe, -40 pour les Bleus sur l’ensemble de la compétition lorsqu’il était sur le terrain, à des années-lumières de celui qui l’a doublé, l’inattendu Terry Tarpey (+98).

« Je me suis perdu »

Alors qu’il est en train de reprendre des couleurs avec l’ASVEL, notamment depuis l’arrivée de Gianmarco Pozzecco (17,1 points, 3,8 rebonds et 3,4 passes décisives sur les neuf derniers matchs d’EuroLeague), TLC a profité du micro tendu par L’Équipe pour faire amende honorable et se porter candidat aux prochaines échéances, la fenêtre internationale de février puis, évidemment, les Jeux Olympiques.

« Je reconnais mes erreurs en 2022, ce ne serait pas intelligent de faire autrement. Je me suis posé des questions. Aujourd’hui, je comprends pourquoi je n’ai pas été retenu pour le Mondial. […] Sans Nando (De Colo) et Nico (Batum), je suis arrivé dans l’état d’esprit d’en faire plus, peut-être trop. À l’Euro, je ne me suis pas toujours bien comporté. J’étais frustré. Après une saison sans jouer à Atlanta, je me suis perdu entre ce que je pensais devoir faire et ce sur quoi je devais me concentrer, ce que je sais faire de mieux. L’équipe de France n’est pas l’endroit pour forcer, prouver. Je connais mes points forts : la défense – dont cette équipe a besoin -, le 3 points, être un slasheur. Ce que j’avais bien fait aux Jeux de Tokyo, mon meilleur souvenir. Je suis prêt à y revenir. Je ne suis plus le même. Le « Tim » d’aujourd’hui fait son mea culpa. Je suis ouvert à tout ce qui concerne les Bleus, la fenêtre de février notamment. »

Toujours dans les colonnes de L’Équipe, Timothé Luwawu-Cabarrot précise avoir eu une discussion avec le sélectionneur Vincent Collet à l’issue de la défaite jeudi dernier contre le Panathinaïkos Athènes. « Il m’a aiguillé sur ce que je pouvais améliorer », indique-t-il. Un match où l’enfant des Sharks d’Antibes n’a pas brillé par la justesse de ses choix dans le money-time, certes pas aidé par un repositionnement à la mène dans l’attente d’un nouveau poste 1. À Milan ce mercredi, il aura certainement à cœur de faire mieux. Notamment pour prendre une petite revanche sur son ex-entraîneur, Ettore Messina, qui lui a laissé un goût amer la saison dernière…

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
kolmiben- Modifié
C’est clair qu’il est très loin dans la hiérarchie. Batum a une nouvelle jeunesse depuis son transfert aux Sixers, Coulibaly joue très juste et confirme en NBA, Cordinnier assure en Euroleague et s’est révélé en EDF l’été dernier. Si Fournier arrive à être transféré et à retrouver le rythme à temps, il est indiscutable. Ensuite Ouattara et/ou Tarpey lui sont passés devant. Si Dieng explose en 2ème partie de saison … TLC est derrière tout ce beau monde. Par contre pour la fenêtre de février, évidement il a sa place ! Mais il faudra pas venir bouder après s’il n’est pas choisi pour les JO.
Répondre
(0) J'aime
loule
J'ai du mal à imaginer Outtara et Tarpey devant lui, ils n'ont soit pas assez montré lors de la coupe du monde ou n'ont pas eu la confiance du coach mais ils ne me paraissent pas indiscutablement devant TLC mais plutôt actuellement au même point. Chacun à ses avantages, TLC apporte plus de taille et peu théoriquement shooter. Après il faudra refaire l'état de lieu en fin de saison et surtout demander au sélectionneur :D
Répondre
(0) J'aime
djokeric
Tarpey a été excellent à l'eurobasket, er ça devrait suffire pour être dans les 12 aux JO. Collet l'a très mal utilisé à la CDM (contrairement à l'eurobasket), il doit se remettre en question sur l'utilisation de ce joueur (ainsi que d'autres???) pour les JO. En fait Ouattara et Tarpey sont des joueurs qui performent dans un rôle limité, ce que ne sait pas faire Luwawu-Cabarrot. La course n'est pas fini, bien-sûr, je pense qu'il mérite d'être dans un groupe élargi pour essayer d'obtenir son ticket de par ce qu'il a apporté aux dernièrs JO. Ouattara ne mérite pas ça par rapport à ses perf en edf, mais est candidat dans un rôle de 3 and D en sortie de banc qu'il maitrise très bien en sortie de banc et sur des courtes séquences à Monaco dans une des meilleures équipes d'europe. Donc il pourrait être lui aussi dans ce groupe élargi si Collet se remet en question et revient à cette formule où la concurrence est accrue. Cependant, je ne vois que Tarpey y être, dans les 12, entre ces 3 joueurs.
(0) J'aime
jeildo
Pour moi il est juste derrière Coulibaly et Batum à égalité avec Cordinier au niveau individuel. Après tout dépend du profil recherché c'est un two player ça peut fitter ou pas selon les autres joueurs du banc choisis
Répondre
(0) J'aime