Les Espoirs de Blois sacrés contre Antibes : un premier titre pour le centre de formation

Des sourires à perte de vue, des cris de joie, un clapping avec leurs supporters… Les Espoirs de l’ADA Blois ont vécu une fin d’après-midi idyllique au Jeu de Paume. Victorieux facilement de Rouen la veille, les Blésois se sont adjugés le titre de champion de France Espoirs Pro B contre les Sharks d’Antibes (72-69). Ils succèdent ainsi à Aix-Maurienne, dernier vainqueur de l’épreuve, en 2003-2004. « Ce n’était pas le plus beau match de la saison mais ce fut un combat intense pendant 40 minutes, explique David Morabito, le coach blésois. Nous n’avons rien lâché, après un départ difficile, sûrement dû à l’enjeu. »

Hugo Bequignon, MVP du Final Four

Plus solides au moment d’aborder le dernier virage, les locaux ont su faire la différence collectivement. Les Azuréens s’en sont remis au MVP du championnat, Zacharie Perrin (15 points et 13 rebonds pour 17 d’évaluation). Peut-être à tort car aussi talentueux soit-il, il a parfois donné l’impression de forcer certaines actions. Au contraire, Blois a préféré miser sur son collectif.

Malgré quelques lancers francs lâchés dans le money time, Dahaba Magassa a terminé la rencontre avec 14 points à 5/5 aux tirs et 9 rebonds pour 20 d’évaluation. Hugo Bequignon, avec ses 14 points à 4/14 aux tirs, 3 rebonds et 3 passes pour 9 d’évaluation, a été clutch dans le money time. De quoi être élu MVP du Final Four.

Une jolie récompense en attendant le centre de performance

Après seulement quatre ans d’existence, c’est tout le centre de formation de l’ADA Blois – sous la direction de David Pipereau, charpenté par David Morabito – qui est mis en lumière. Au-delà du simple résultat sportif, ce premier titre est une récompense méritée pour l’investissement de l’institution blésoise dans la formation. Hugo Bequignon et Eliot Thillier, biberonnés à l’ADA Blois et sur la bonne voie pour devenir professionnels, en sont les meilleurs exemples.

LIRE AUSSI. Mickaël Hay après la défaite contre Nancy : « On ne fait pas un match plein et ça m’agace »

Dans moins de deux ans, la formation de Loir-et-Cher devrait passer un nouveau cap grâce à son centre de performance, présenté par le club comme « un outil pour professionnaliser le centre de formation, avec une structure d’hébergement, de restauration et de soins dignes des plus grands clubs professionnels français. » Avant de s’y installer, les Espoirs de Blois disputeront le Trophée du Futur à Limoges, du 20 au 22 mai. Avec l’espoir d’y faire un coup… 

Cliquez-ici pour les statistiques de la rencontre

les-espoirs-de-blois-sacres-contre-antibes---un-premier-titre-pour-le-centre-de-formation1652038964.jpegLes Espoirs de l’ADA Blois disputeront le Trophée du Futur à Limoges, du 20 au 22 mai.
(photo : Virginie Lapeyronie)

par

Qui a écrit ce papier ?

Théo Quintard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires