Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Limoges a déposé un recours gracieux dans les temps : les documents de vente signés ce dimanche ?

Betclic ÉLITE - Après de multiples rebondissements, le feuilleton autour de la vente du Limoges CSP devrait prendre fin. Selon les informations du Populaire du Centre, le clan Céline Forte se serait résigné hier soir à accepter l'offre de Lionel Peluhet, la plus tangible et la plus fiable. Les papiers doivent être signés ce dimanche, et les détails révélés prochainement.
Limoges a déposé un recours gracieux dans les temps : les documents de vente signés ce dimanche ?

Beaublanc reprend espoir

Crédit photo : Jacques Cormarèche

C’est dans les dernières minutes que tout s’est joué. Alors que le délai pour la formulation d’un recours gracieux à la Direction Nationale du Conseil et du Contrôle de Gestion (DNCCG) expirait à 23h59 ce samedi 8 mai, les deux camps ont finalement trouvé un accord de vente du Limoges CSP, selon le Populaire du Centre. C’était tout simplement la dernière chance pour sauver le club. Le clan de Céline Forte aurait accepté dans les arrêts de jeu l’offre venue de Lionel Peluhet, n°2 d’Intermarché, après deux derniers jours d’intenses négociations. Le journaliste Matthieu Marot révèle que la propriétaire du club devrait signer tous les papiers de vente ce dimanche, « à moins d’un énorme retournement de situation. »

« Champagne ! », « un énorme soulagement », « je n’y croyais plus », « on est sauvés ! »… expriment des fans du club en commentaire du tweet, preuve de l’attente populaire autour de ce dossier.

La voie de la raison ? En attendant la confirmation et les détails

Les espoirs de mystérieux investisseurs venus de l’étranger semblent donc bel et bien passés aux oubliettes. La promesse d’investissement de 5 millions d’euros, venue d’une adresse à Hong-Kong qui s’est plus tard révélée comme la multinationale Fulmina Food, n’est finalement jamais arrivée. La solution Lionel Peluhet, bien plus concrète et tangible avec une offre autour de 1,2 millions d’euros, semble être l’ultime porte de sortie finalement empruntée pour sauver le club. Le président de la DNCCG Patrick Hianasy expliquait le mois dernier que ce projet semblait « le plus crédible », notamment parce qu’il avait « le soutien des collectivités territoriales » ainsi qu’ « une idée claire sur la gouvernance du club. » Mais cette alternative avait été refusée plusieurs fois par Céline Forte. L’urgence de la situation et l’ultimatum posé par les instances du basket français ont finalement eu raison de sa réticence. Le 28 mai dernier, la DNCCG avait refusé l’engagement de Limoges en LNB et rétrogradé le club vers le basket fédéral, ne laissant que huit jours pour déposer un recours gracieux.

Aucune communication n’a encore été publiée par le club, mais cela ne saurait tarder. Il faudra attendre les prochains jours pour obtenir tous les détails de la transaction. Ainsi que les grandes lignes du projet pour le club. Mais ce feuilleton épineux aux très (trop) nombreux épisodes semble enfin se conclure. D’une manière qui devrait soulager (presque) tout le monde. À condition de convaincre la DNCCG…

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
dennisrod
Je trouverais légitime,si enfin le problème de surendettement est réglé,de rétrograder le CSP en PRO B et de maintenir ROANNE en Betclic élite.
Répondre
(0) J'aime
marco87
Et pourquoi Roannes plutôt que limoges ?
Répondre
(0) J'aime
gomma
C'est exactement pour cela qu'on ne fait pas de règlements "à chaud", parce que chacun aura son ressenti et ses arguments personnels. Par exemple, beaucoup pourraient estimer que Boulazac devrait monter en Pro A (parce qu'on retrouverait, en quelque sorte, le format avec 2 montées). Il y a un règlement, il faut le suivre ... et si cela conduit à une ineptie, alors il faut le changer pour l'année suivante, mais certainement pas "à chaud". Bref ... de toute façon, le CSP va rester en Pro A et donc la question ne se posera pas.
Répondre
(1) J'aime
halle_37- Modifié
Commentaire supprimé.
halle_37
Pour le coup je suis Roannais mais je maintiendrai Blois qui mérite plus sportivement que nous
Répondre
(0) J'aime
mick7142
Je suis ok avec toi.
(0) J'aime
mick7142
Je suis en accord avec toi...
(0) J'aime
cambouis
Tellement d'épisodes que vous avez posté 2 fois le même article...blague à part, rien n'est totalement clair pour le csp: Papiers deposes à temps pour un recours Documents non signés Quel budget final? Bilan 2023 2024? On va encore attendre un peu
Répondre
(1) J'aime