Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

La voie de la raison à Limoges : le CSP bientôt vendu à Lionel Peluhet ?

Betclic ÉLITE - Alors que le délai pour le recours gracieux devant la DNCCG expire ce samedi à 23h59, les négociations s'intensifient entre Céline Forte et Lionel Peluhet. Elles pourraient aboutir à un accord total avant la fin de journée. Il s'agit de la dernière chance pour sauver le Limoges CSP, refusé en LNB.
La voie de la raison à Limoges : le CSP bientôt vendu à Lionel Peluhet ?

Le Limoges CSP a jusqu’à 23h59 pour déposer son recours gracieux devant la DNCCG

Crédit photo : Limoges CSP

L’histoire est-elle un perpétuel recommencement ? Alors que nous titrions le 16 mai 2024 qu’un accord était imminent entre Céline Forte et Lionel Peluhet, nous revoici exactement au même point plus de trois semaines plus tard.

Entre-temps, la propriétaire du CSP a précipité son club dans l’abîme, refusant contre toute attente (et toute logique) de céder son club, forçant la DNCCG à prononcer une rétrogradation dans les limbes du basket amateur. Mais une porte de sortie existe… Alors que le recours gracieux expire ce samedi à minuit, Céline Forte et Lionel Peluhet devraient parvenir à un accord de vente avant la fin de journée selon France 3 Limousin. Un communiqué commun serait prévu dans la soirée. Une information toutefois tempérée par son collègue du Populaire du Centre, Matthieu Marot.

À la fois un camouflet et une porte de sortie par le haut pour Céline Forte

Si l’issue était positive, elle serait à la fois une sortie par le haut et un camouflet pour Céline Forte. La veuve de Frédéric Forte a plusieurs fois rejeté les offres du n°2 d’Intermarché, préférant explorer des options plus exotiques énumérées vendredi par le Populaire du Centre : la société Great Engineering, spécialisée dans « l’architecture et la conception de systèmes complexes », ou Fulmina Food, une obscure entreprise qui a même conduit à un éphémère nouveau nom sur les réseaux sociaux le 27 mai : « Limoges CSP by FF ». Mais entre la lettre d’intention d’un mystérieux investisseur sénégalo-américain, une adresse mail se terminant par @hotmail et des fausses pistes à Hong Kong, les cinq millions de dollars promis depuis des semaines par le CSP ne sont jamais arrivés.

De quoi forcer le clan Forte à retourner à la table des négociations avec Lionel Peluhet, désormais en position de force. Le cadre d’Intermarché, partenaire historique du club, a les faveurs de la DNCCG depuis des semaines avec son offre de recapitalisation d’1,2 million d’euros permettant de couvrir les dettes du club et de ramener les comptes à l’équilibre. « Son projet me semble crédible », avouait Patrick Hianasy, le président de la DNCCG, au cours d’une visioconférence le 16 mai. « Il a le soutien des collectivités territoriales, ce qui est très important, et une idée claire sur la gouvernance du club, qui seraient les membres du conseil de surveillance. » Si un accord était trouvé, le CSP serait attendu lundi au siège de la LNB devant le gendarme financier du basket français. Beaucoup de temps a été perdu depuis, mais il n’est peut-être pas trop tard…

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
halle_37
En gros, tu commences la saison avec un effectif que tu ne peux pas t'offrir, fais la saison avec, te maintien sportivement dans l'élite, et quelques heures avant la deadline tu vends pour rembourser tes dettes, c'est un super modèle................. Honte à la Ligue, que tout le monde fasse pareil, on aura un super championnat 🤮🤮🤮🤮
Répondre
(3) J'aime
raoulfonfrin
Oui faut juste trouver un investisseur...c'est facile dans le basket...
Répondre
(1) J'aime
halle_37
Le sport qu'on aime, a base de magouilles et petits arrangements
(4) J'aime
bakathomas
C'est bien le modèle du foot et de la ligue 1 et personne ne s'en offusque (malheureusement).
Répondre
(0) J'aime
lounkao
C'est heureux pour le CSP et le basket Français. Bon courage et meilleurs voeux de succès à Lionel Peluhet. Mais, de grâce, Mme FORTE, respectez Fred en vous en allant...
Répondre
(1) J'aime
toto72
je ne vois aucune chance pour le basket français de conserver des escrocs à répétitions.
Répondre
(2) J'aime
mick7142
C'est même pire que ça......
(1) J'aime
sainsenzo87
Vive le muc72
(0) J'aime
samuel92
Vous appelez ça la voie de la raison ;-) Quel panier de crabes ce club.
Répondre
(1) J'aime
mick7142
Les crabes vont se faire virer.
Répondre
(0) J'aime
samuel92
Ils sont plus nombreux que tu ne le penses.
(1) J'aime
cambouis
Peut être ? Aurait? ...pour déposer recours ? Ben on va attendre qqchose de sûr d'ici qq semaines
Répondre
(0) J'aime