Limoges et Massimo Cancellieri poursuivront-ils l’aventure ensemble ?

Alors que peu de monde voyait le Limoges CSP en playoffs pour cette saison 2021-2022 au vue de l’effectif du début de la préparation estivale, l’équipe est en passe de terminer quatrième de la saison régulière. Elle a déjà assuré sa qualification en playoffs et son retour en Ligue des Champions (BCL) pour la saison 2022-2023. Des résultats que le club doit notamment à son coach italien Massimo Cancellieri (50 ans), finaliste pour le titre de meilleur coach de la saison 2021-2022 de Betclic ELITE. Arrivé de deuxième division italienne sans grandes références en France, le technicien transalpin avait tout à prouver lors de sa première saison de contrat. Le Cercle Saint-Pierre avait ainsi fait le choix de conditionner le fait qu’il conserve sa position en 2022-2023 à une qualification en playoffs.

Prolonger Massimo Cancellieri ; un engagement trop risqué pour le CSP ?

Seulement le CSP s’y est qualifié avec brio et Massimo Cancellieri est devenu une icône à Beaublanc. Si bien que ce dernier a non seulement demandé à être prolongé jusqu’à l’issue de la saison 2023-2024, mais il a aussi fait part de sa volonté de voir son salaire être augmenté. Alors qu’il doit toucher 80 000 euros pour cette saison 2021-2022, il souhaite en être revalorisé, la somme de 150 000 euros par saison ayant même été annoncée (elle serait moindre selon son représentant), ce qui correspond à un gros salaire de Betclic ELITE.

Un élément qui explique pourquoi les négociations entre le coach et le club patinent. « Limoges jouera l’Europe. Moi, on verra. On discute », a-t-il répondu mardi en conférence de presse après la victoire à Paris, rapporte Le Populaire du Centre. Reste à savoir si un terrain d’entente finira par être trouvé, ce qui est loin d’être le cas à ce jour.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires