« L’un des plus grands formateurs que le basket français ait connu » selon Vincent Collet : la JL Bourg rend hommage à Pierre Murtin

Disparu le 31 décembre des suites d’une grave maladie, Pierre Murtin a été honoré samedi par son club de (presque) toujours, la JL Bourg. Sa marque restera éternelle à Ékinox puisque la Jeu a rebaptisé son centre d’entraînement en son nom. Un joli symbole lorsqu’on se rappelle qu’il aimait répéter à ses joueurs : « L’entraînement m’appartient et le match vous appartient. »

-l-un-des-plus-grands-formateurs-que-le-basket-francais-ait-connu--selon-vincent-collet---la-jl-bourg-rend-hommage-a-pierre-murtin1631015436.jpeg
Le parcours de Pierre Murtin orne désormais les murs du centre d’entraînement de la JL
(photo : Jacques Cormarèche)

Très ému, Julien Desbottes a exprimé sa fierté d’avoir pu continuer à s’appuyer sur Pierre Murtin une fois le grand changement effectué entre Amédée-Mercier et Ékinox. « Personne ne représente mieux la JL Bourg que lui, personne », a indiqué le président burgien.

Au milieu d’autres discours (son ancien coéquipier Daniel Courtine, son ami Pierre Vacher, Martine Bergerot et Michel Zanol du comité de l’Ain, le maire Jean-François Debat et le mot de clôture de sa famille, représentée par Laurence, Chloé et Nathan), Vincent Collet a également pris le micro. Tout en se rappelant d’une leçon de basket prise à Amédée-Mercier en Pro B lors de sa dernière année de joueur avec Le Havre (61-81 le 28 septembre 1996) et de journées partagées à l’Astroballe du temps de leur époque commune à l’ASVEL, le sélectionneur a rendu hommage à « l’un des plus grands formateurs que le basket français ait connu. » Et dont l’impact − à travers Amine Noua, Hugo Benitez et bien d’autres − continuera à se faire ressentir pendant de longues années sur les parquets tricolores…

 

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires