Marc Judith s’engage officiellement avec Vanves

« Je suis un soldat, j’ai toujours été un soldat et jusqu’à la fin de ma vie, je le serai, répète à foison Marc Judith. J’ai encore beaucoup de choses à prouver et à montrer sur un terrain. Donc donnez-moi une chance. » Cette chance, c’est Vanves qui va la lui offrir, comme pressenti. À la recherche d’un dernier défi pour terminer sa riche carrière, le Guadeloupéen Marc Judith (1,93m, 33 ans) vient de parapher un contrat avec la formation d’Île-de-France, en Nationale 1. « Je me sens en pleine forme et j’ai envie de finir ma carrière sur une bonne note, nous confiait-il début août. Je ne suis pas en train de me dire que je vais faire une deuxième carrière à 33 ans, mais j’ai encore des choses à faire partager. » Souvent gêné par les blessures, le natif de Saint-Claude a bien l’intention de prouver qu’il a encore le niveau, après une saison blanche en raison d’une blessure au genou.  

« J’ai toujours donné tout ce que je pouvais sur un terrain »

L’ancien joueur de Challans (NM1), Nanterre (Pro B puis Pro A), Dijon (Pro A) et d’Orléans (Pro B) va ainsi retrouver la troisième division française qu’il a connue à ses débuts professionnels, en Vendée. Battant, le champion de France 2013 tentera d’aider le Stade de Vanves à se maintenir en NM1. « J’ai toujours donné tout ce que je pouvais sur un terrain. Après, tout dépend de ce que tu veux voir sur un terrain. Des dunks, des tirs à 3 points, ce n’est pas moi. Par contre, si tu veux un joueur qui se bat sur tous les ballons, qui défend fort et qui donne tout pour ses coéquipiers alors, je peux être là. C’est mon jeu. Je ne suis pas le plus talentueux, mais je sais que je peux être important. » 

 À (re)lire sur BeBasket, ITW Marc Judith : « Je donne tout pour revenir au plus vite un joueur de haut-niveau »

par

Qui a écrit ce papier ?

Théo Quintard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires