Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Maxence Lemoine, 38 points en Espoirs pour un U17 « qui n’a pas froid aux yeux »

Espoirs ELITE - Maxence Lemoine vient de marquer 38 points en Espoirs ELITE contre Paris. L'arrière de Strasbourg, qui n'est encore que U17, se révèle cette saison.
Maxence Lemoine, 38 points en Espoirs pour un U17 « qui n’a pas froid aux yeux »

Maxence Lemoine contre Paris ce 13 décembre.

Crédit photo : Paris Basketball / Kuratiano

Si Strasbourg est venu échouer à 3-points du Paris Basketball (97-94) ce mercredi 13 décembre en match avancé de la 17e journée du championnat Espoirs ELITE, un joueur a fait sensation dans le camp alsacien.

Maxence Lemoine (1,87 m, 16 ans) a inscrit 38 points à 14/25 aux tirs, dont 2/8 à 3-points, en plus de donner 4 passes décisives et provoquer 8 fautes. L’arrière de la SIG a perdu certes mais alors qu’il n’est que U16, il s’impose comme l’un des tous meilleurs attaquants de la catégorie U21.

LIRE AUSSI. Les cinq raisons de soutenir BeBasket en s’y abonnant

Élu dans le cinq idéal du mois de novembre, avec 18,2 points, 5 passes décisives et 2,2 interceptions de moyenne pour 16,8 d’évaluation en 30 minutes de moyenne mais surtout quatre victoires en quatre matches, l’ancien joueur de l’US Saulce Basket monte encore un peu plus en puissance. « Effectivement, Maxence a réalisé un gros match jeudi, ça s’est traduit par beaucoup d’adresse notamment près du panier, décrit son coach Thierry Boess. Il était déjà monté en température à Blois (29 points, NDLR) où il avait pris le match à son compte au niveau offensif ». Cependant, cette fois la SIG a perdu. « Lui comme moi on est déçu, heureux de sa prestation mais déçu quand même par la défaite », rappelle-t-il, mentionnant que la qualité première de son jeune poulain est son côté « compétiteur ».

Maxence Lemoine
Maxence Lemoine à l’Euro U16 en août 2023 (photo : FIBA).

A l’entraînement des pros depuis novembre

Arrivé au centre de formation de la SIG Strasbourg après avoir été un joueur brillant en U15 ÉLITE (avec une pointe à 46 points dans une équipe de poule haute), à la CTC Avant Garde Tain Tournon Basket Club, cet arrière scoreur a directement intégré le groupe U21 (5,1 points, 1,7 rebond et 1,9 passe décisive en 18 minutes en 2022-2023) tout en ayant un rôle majeur en U18 ELITE (12,9 points par match). Après son EuroBasket U16 terminé avec la médaille de bronze (2,9 points et 1,9 passe décisive en 11 minutes), le natif d’Auxerre restait sur ce double projet. Mais s’il a bien joué huit matches lors de la première phase du championnat U18 (18,6 points), il a pris du galon en Espoirs au point d’intégrer les entraînements de l’équipe professionnelle « depuis trois semaines. Il a toujours ses cours mais dès qu’il peut effectivement il est sur le groupe pro, avec des responsabilités sur les 4×4, les 5×5. C’est une nouvelle étape à franchir mais qui se fait petit à petit. »

Excellent sur les terrains, Maxence Lemoine l’est notamment grâce à son état d’esprit et sa matière grise. « C’est un joueur qui a vraiment la tête sur les épaules, qui mène de pair études – je ne dis pas qu’il est brillant, mais qu’il suit vraiment une très bonne scolarité – et le basket, de la même manière, en étant compétiteur, toujours à fond », poursuit son entraîneur, qui est lui même passé par la SIG – alors en Pro B – au début des années 90.

« Un bonheur de l’entraîneur »

Maxence Lemoine
Maxence Lemoine contre Paris ce 13 décembre 2023 (photo : Kuratiano)

Pour franchir un cap, Maxence Lemoine a « heureusement plein de points sur lesquels progresser » dixit l’ancien coach du WOSB (NM2). « Notamment le problème en tant que meneur de jeu, quand on met beaucoup de points, c’est d’impliquer un peu plus ses coéquipiers. Ça va être le gros challenge entre points marqués et passes décisives. En début de saison il avait un peu de mal », estime Thierry Boess. Par ailleurs, en tant qu’arrière qui ne s’appuie pas sur un physique dominant, il ne peut se permettre de ne pas être un fort shooteur, en sortie de dribbles comme en catch and shoot. S’il avance (32,8% de réussite à 3-points sur 3,9 tentatives cette saison), il possède encore une marge de progression à ce niveau. « Il refusait un peu les shoots à 3-points donc on a fait un bon travail sur son tir à longue distance. C’est vrai qu’il ne les refuse plus maintenant donc c’est déjà bien. On va continuer à travailler ce shoot longue distance pour s’éloigner encore un peu plus du panier », décrit Thierry Boess. Par ailleurs, désormais attendu comme le joueur majeur des U21 de la SIG, le gaucher doit réaliser un « gros travail sur le leadership. C’est vrai qu’il est très jeune, il joue en U21, mais il doit prendre du leadership, pas seulement offensivement, en amenant toutes ces ondes positives à tous ses coéquipiers, à les impliquer. »

Enfin, de l’autre côté du terrain, s’il est un bon joueur, au point d’avoir été utilisé principalement pour des missions défensives à l’Euro U16, il peut faire mieux encore. « Défensivement, il est très très bien sur le porteur de balle. Il met une grosse pression, il défend bien sur les montées de balle et tout. Il a encore des progrès à faire quand il est un peu plus loin du ballon. » Plus globalement, Thierry Boess confie son « bonheur de l’entraîner. C’est quelqu’un qui a la tête sur les épaules, qui continue à travailler ». Pour atteindre des objectifs très élevés.

L’avis de Raphaël Desroses, coach du Paris Basketball :

« C’est un très bon joueur. Quand on voit ses performances, il a clairement franchi le cap du championnat Espoir. Au-delà de ses performances, ce qui m’intéresse le plus c’est son caractère. On voit qu’il n’a pas froid aux yeux, qu’il va sur tous les ballons, mais qu’il est aussi dans la justesse dans ses choix. Quand il y a des paniers difficiles, c’est parce que la situation le demande.

Sinon, il n’hésite pas à faire jouer l’équipe, même s’il a des instincts de scoreur. C’est un joueur vraiment complet et qui se donne aussi en défense. Un joueur à suivre. Je porterai mon œil sur lui. Il y a des joueurs intéressants dans cette génération 2007. On en a un avec Ilian Moulanga (meneur/arrière qui affrontait régulièrement Maxence Lemoine avec la CTC Montpellier Métropole), il y a aussi Adam Atamna à l’ASVEL et bien d’autres. C’est une génération qui a déjà passé le cap du championnat Espoir. »

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion