Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Pacôme Dadiet, le prospect français qui monte

NBA Draft - Alors que la Draft NBA approche, Pacôme Dadiet est en train de gagner en popularité. Joueur de Ulm en Allemagne - avec Noa Essengue, autre prospect français - il montre des flashs qui intéressent les scouts. Reste à voir si le produit de la génération 2005 dorée se présentera cette année ou non.
Pacôme Dadiet, le prospect français qui monte

Direction la Draft pour Pacôme Dadiet ?

Crédit photo : Flavien Portat

À deux mois et demi de la Draft, un cinquième tricolore s’invite régulièrement dans les mock drafts. Derrière le quatuor qui en a fait partie toute la saison (Alexandre Sarr, Zaccharie Risacher, Tidjane Salaün, Melvin Ajinça), Pacôme Dadiet (2,03 m, 19 ans) est souvent annoncé au deuxième tour.

Dans certaines mocks, il est même passé devant Ajinça. Comme dans celle d’ESPN (40e contre 42e), de Bleacher Report (36e contre 45e) ou de NBAdraft.net (43e contre 52e). Ces prédictions ne sont bien sûr qu’indicatives, et n’ont pas réellement de valeur. Chaque année, la réalité de la Draft vient souvent chambouler ce qui était prédit. Mais ces changements dans les mocks démontrent tout de même que Dadiet est de plus en plus populaire auprès des observateurs et des scouts. Une montée en popularité qui va de pair avec sa montée en puissance sur le terrain au fur et à mesure de la saison.

Une première saison pleine de promesse

Car avant la saison, Dadiet ne montrait pas beaucoup de garanties sur quoi que ce soit. L’ancien joueur de Charenton sortait d’un désaccord avec son ancien club – le Paris Basketball – qui l’a fait rater plusieurs mois de compétition la saison passée. Ce n’est qu’en janvier 2023 qu’il a commencé à jouer sous ses nouvelles couleurs allemandes, mais seulement avec l’équipe réserve d’Ulm, en troisième division nationale. Intégré trop tard et encore très jeune (17 ans à l’époque), il n’a pas joué avec l’équipe principale de la saison 2022-2023. Mis à part 3 minuscules minutes en EuroCup. Blessé, il n’a pas non plus participé à l’EuroBasket U18 l’été dernier. En bref, le petit frère de l’international ivoirien Maxence Dadiet manquait de basket dans les jambes au moment de débuter une saison cruciale : celle qui précède sa potentielle Draft.

Le natif des Bouches-du-Rhône s’est donc longuement préparé à sa première vraie saison avec Ulm. En sortie de banc, il montre des flashs intéressants au scoring (huit matchs à plus de 10 points, dont une pointe à 17 unités en championnat), ainsi qu’à la passe. Son passé de meneur de formation indique d’ailleurs qu’il a du potentiel dans ce secteur là. Mais de manière générale, ses chiffres restent relativement faibles cette saison. La faute à un temps de jeu limité. Toutes compétitions confondues, Pacôme Dadiet compile des statistiques de 6,3 points à 47,3% aux tirs (dont 33,0% à 3-points), 2,0 rebonds, 0,6 passe, 0,5 interception et 0,1 contre en 15 minutes de moyenne. Son profil de feu follet en attaque est tout de même séduisant. Il est tout le temps en mouvement sur demi-terrain, et adore les contre-attaques. Poste 3-4 tonique de 2,03 m, il a aussi de solides arguments physiques pour devenir un bon défenseur.

Pacôme Dadiet : Draft ou pas draft ?

Reste à savoir si Pacôme Dadiet se présentera à la Draft cette saison, ce qu’il n’a pas encore fait pour cette saison selon nos informations. Issu de la génération 2005 dorée, l’ancien du Paris Basketball n’a pas les mêmes garanties pour être drafté dès cette année que ses trois compatriotes Alexandre Sarr, Zaccharie Risacher et Tidjane Salaün. Et une place au second tour ne lui assure pas de contrat garanti en NBA. Il pourrait donc tout à fait attendre 2025, le temps de réussir une saison plus dominante en Europe. Il pourrait aussi se déclarer, tester le marché, puis se retirer avant la date limite. Les prochaines semaines nous le diront.

Éliminé de l’EuroCup, Ulm a encore sept matchs de saison régulière de championnat à disputer. Ainsi que les playoffs, puisqu’ils sont actuellement en cinquième position de la Bundesliga (BBL).

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion