Philippe Hervé (Chalon) : « On s’enlise dans le bas de tableau »

Si Philippe Hervé, l’entraîneur de l’Elan Chalon, rappelle que « la route est encore longue », il n’empêche que la rencontre de la 20e journée de Jeep ELITE entre Roanne et Chalon-sur-Saône dimanche sera importante pour la course au maintien. Au-delà de l’aspect émotionnel – Jean-Denys Choulet va vouloir battre son ancien club -, le vainqueur signera sa 7e victoire et sortira ainsi de la zone de relégation.

Mais aucun des deux clubs ne peut arriver serein dans cette rencontre. En effet, si Roanne a gagné il y a deux semaines contre Châlons-Reims, la lourde défaite de la semaine passée (90-61) à Gravelines est dans les têtes. Pour l’Elan Chalon, la saison est également poussive (6 victoires et 13 défaites) et le début d’année 2020 pas à la hauteur de la fin d’année 2019.

« Les résultats sont insuffisants, regrette Philippe Hervé dans Le Progrès. On a eu une présaison très compliquée. On l’a ressenti sur le début de saison. Ensuite, nous avons fait des premiers changements. Notre mois de décembre a été plus correct puisque nous gagnons des matches importants (contre Le Portel, Roanne et Orléans). Nous réattaquons l’année par un lourd revers (à Bourg-en-Bresse) et un money-time décevant face à Levallois (90-98). Si on marque beaucoup plus de points, ça reste trop insuffisant défensivement. Nous n’arrivons pas à enchaîner. On s’enlise dans le bas de tableau. »

Hormis peut-être les victoires contre Cholet (79-69) et Le Portel (95-84), l’Elan Chalon a rarement réussi à faire douter un gros.

« Nous n’avons pas les qualités pour batailler avec les équipes du top 6. On peut faire jeu égal avec les autres. La victoire se joue d’ailleurs souvent à une possession. Nous n’avons pas de marge. Nous ne faisons pas forcément de mauvaises parties mais nous sommes trop faibles défensivement. »

Face à Roanne qui va chercher à développer une attaque efficace, les Chalonnais devront faire les efforts défensivement.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires